Fujitsu cède son activité 'disques durs' à Toshiba

Réseaux

Cette activité, employant 8.000 personnes chez Fujitsu, était devenu déficitaire

Toshiba annonce le rachat des unités de production et de ventes de disques durs informatiques de son concurrent Fujitsu.

Dans le contexte de récession que connaît le Japon, cette information n’est pas une surprise. Après Western Digital, c’est Toshiba qui était depuis quelque temps désigné comme le racheteur potentiel le plus probable.

Toshiba devrait ainsi porter sa part à 16% du marché des disques durs, ce qui le placera derrière les leaders mondiaux, Seagate, Western Digital…

Depuis plusieurs mois déjà, ce secteur d’activité ‘disques’ subit une forte pression sur les prix. Fujitsu n’avait pas caché qu’un recentrage de ses activités allait être engagé.

Selon l’agence Reuters, l’activité concernée emploie 8.000 personnes. Elle

devrait afficher une perte d’exploitation de 25 milliards de yens (215 millions d’euros) sur l’exercice fiscal qui s’achèvera fin mars, pour un chiffre d’affaires annuel de 240 milliards (2,06 milliards d’euros, environ).

Le montant de la transaction n’est pas communiqué. Il devrait être rendu public en mars. L’intégration au sein de Toshiba doit être effective en juin prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur