Fujitsu IT Future, à  Paris : Jean-Louis Etienne, guest-star de l’innovation

DSI

Pour sa journée annuelle ce 23 avril, à  Paris, Fujitsu met les petits plats dans les grands. Fort du succès de ses précédentes éditions, le géant nippon affiche la multiplicité de ses offres IT, sans oublier une série d’applications pionnières, en service SaaS, comme Eco Track (suivi des consommations d’énergie). La ‘guest star’ de l’évènement

Pour sa journée annuelle ce 23 avril, à  Paris, Fujitsu met les petits plats dans les grands. Fort du succès de ses précédentes éditions, le géant nippon affiche la multiplicité de ses offres IT, sans oublier une série d’applications pionnières, en service SaaS, comme Eco Track (suivi des consommations d’énergie).

La ‘guest star’ de l’évènement a pour nom Jean-Louis Etienne. Le célèbre aventurier des temps modernes et explorateur scientifique vient témoigner sur la « Gestion des projets innovants ». Pour rappel, il est le premier homme à  avoir atteint le pôle Nord en solitaire. Ce 23 avril, il parlera, entre autres thèmes, de la préparation de sa nouvelle expédition « Polar Pod » programmée pour 2015.

En ouverture, Hervé Garnousset, DG de Fujitsu France accueillera Joseph Reger, CTO de Fujitsu, qui fera le point sur l’évolution du ‘cloud computing’ – en évoquant différents projets réalisés et en cours.

L’espace réservé aux solutions innovantes occupe 500 m ². Toutes les thématiques d’actualité y sont annoncées : BI et big data, cloud computing, VDI, ‘all-flash’…

Les témoignages d’Essilor, SNCF, Schweppes Orangina, Vinci…

Une douzaine de clients ont accepté de témoigner sur l’avancée de leurs projets IT.

On note la présence de Laurent Maumet, DSI de Soitec, qui planchera également sur le Cloud Computing, comme «  vecteur de transformation du business model  » ou comment le ‘cloud hybride’, privé et public, a introduit la flexibilité et un nouveau modèle de ‘delivery’ et une nouvelle économie des services IT.

Frédéric Damez, de la DSI d’Essilor, expliquera comment il est possible de rapprocher efficacement les métiers et la DSI autour d’un projet industriel « tout numérique », avec, en autres leviers, un support ‘help desk’ renforcé à  l’international.

Schweppes Orangina vient témoigner sur ses applications sur tablettes (Stylistic Q702) utilisées par les forces de vente (400 postes prévus).

De même, l’association Consuel, spécialiste de la sécurité des installations électriques, expliquera pourquoi avoir choisir de s’équiper de 280 tablettes, là  encore convertibles.

Vinci Energie (avec Fabrice Lhereau) vient parler de l’évolution des processus métiers autour de la BI, et du planning des ressources RH (avec SAP HANA).

Gestour (éditeur de logiciel du groupe Amadeus) détaillera ses choix de serveurs et d’organisation du datacenter ayant conduit à  des économies d’échelle très substantielles, allant de 3 à  40% selon les activités cibles.

La SNCF (Yvette Vallin -Maujean) vient témoigner sur la nouvelle organisation de sa maintenance pour tous ses automates, désormais confiée à  Fujtisu, avec une GTR de 2 heures.

Mentionnons encore le témoignage d’Alliance Industrie, distributeur de pièces pour automobiles, qui a choisi une architecture Cloud pour son service support auprès de 1200 utilisateurs.

Et côté technologies, Bouygues Telecom témoignera sur les avantages de solutions ‘all flash’ avec la participation de la start-up Violin Memory (Patrick Trajkovic, dg France), un spécialiste des mémoires ‘flash’ originaire de Californie.

Par ailleurs, Fujitsu a convié une cinquantaine de partenaires (dont Intel, NetApp, SAP, Microsoft, VMware, Violion Memory…) pour prendre part aux exposés et ateliers démos de cette journée. à€ noter la participation d’Omid Ahmadi, DG d’Azlan France.

à€ la découverte de Run My Process

Cette journée est également l’occasion de donner la parole à  la start-up française Run My Process, très innovante dans les services ‘cloud’, avec, par exemple, son offre ‘Workflow builder’, orientée processus métiers et personnalisable avec des applications de CRM, RH ou logistique (grà¢ce à  une riche bibliothèque de 1200 connecteurs préconfigurés).

Parmi ses références, Run My Business cite Poolsure (systèmes de contrôle de piscines), qui a mis en œuvre un nouveau processus de gestion de  ses contrats de vente. Le workflow automatise les étapes manuelles entre la conclusion d’un marché (dans Zoho CRM) et la création d’un contrat (dans Google Docs).

Il génère ensuite des courriels pour lancer les actions de suivi. Les ordres de travaux sont envoyés automatiquement, ainsi que la création de tà¢ches pour la saisie des clients dans la base de données comptables…


Auteur : admin
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur