Fujitsu redonne de la mobilité à sa gamme Lifebook

Poste de travail
Fujitsu LifeBook U772

Fujitsu s’intéresse à une facette des ultrabooks encore peu exploitée : leur compatibilité avec les réseaux mobiles 3G/UMTS et 4G/LTE. Des modems sont désormais proposés en options sur les modèles Lifebook U772 et UH572.

Fujitsu emboîte le pas à Lenovo et met ses ultrabooks à l’heure du haut débit mobile. Le constructeur nippon estime que les ordinateurs portables professionnels, au-delà des smartphones et des tablettes, ont leur rôle à jouer en la matière.

Témoin les Lifebook UH572 et U772, qui accueillent désormais des modems 3G/UMTS et 4G/LTE, certes non implémentés en standard, mais généreusement mis en exergue dans le catalogue d’options. Cette politique du « toujours connecté » n’est pas sans rappeler l’offre Lenovo Mobile Access, toutefois plus fournie puisqu’elle permet aux PC de la marque de se connecter en 3G à l’international, sans passer par les réseaux des opérateurs locaux.

Fujitsu efface pour l’heure la dimension du service et se rabat sur une prise en charge de la technologie vPro, l’identification par lecture d’empreintes digitales, mais aussi l’évolutivité de ses machines. Passé la station d’accueil polyvalente dotée de ports supplémentaires, le lecteur de disques optiques est amovible. La baie alors laissée libre peut accueillir un disque dur SATA ou un accumulateur additionnel. Une éventualité à prendre en compte vu le silence radio de Fujitsu concernant l’autonomie de la batterie.

Il convient d’en escompter 7 à 8 heures sur une charge et quelques dizaines de jours en mode hibernation, si l’on s’en tient au fait que les UH572 et U772 respectent scrupuleusement les recommandations originelles d’Intel : finesse du châssis, démarrage ultra rapide (Rapid Start), technologie antivol, synchronisation des données par Wifi en veille, etc.

Plus mobiles, plus onéreux

Aligné sur ces spécifications matérielles, l’U772 a également la particularité d’intégrer un écran de 14 pouces dans un châssis en magnésium de 13 pouces, pour 16 mm d’épaisseur et 1,4 kg. Si la résolution de la dalle mate plafonne à 1366 x 768 points, le processeur est un Core i7-3667U bicœur de troisième génération (Ivy Bridge) à 2 GHz (3 GHz en mode Turbo) pour 4 Mo de cache L3. La connectique inclut 3 ports USB (un en 3.0), une sortie HDMI, un lecteur de cartes SDXC (jusqu’à 64 Go), l’Ethernet Gigabit et le couple Wifi 802.11n / Bluetooth 4.0. Pour un prix d’appel salé de 1800 euros TTC.

À 1200 euros TTC, l’UH572, au format 13,3 pouces, se positionne davantage en phase avec l’offre actuelle d’ultrabooks. Mais l’aluminium qui entre dans la composition de son châssis l’alourdit à 1,6 kg. En outre, le plus puissant des processeurs proposés au catalogue est le Core i5-3317U cadencé à 1,7 GHz (2,4 GHz en Turbo) et ses 3 Mo de cache L3. On perd de surcroît le RJ45 et la connectivité Bluetooth de l’U772. Demeurent les 8 Go de RAM DDR3-1600 et le stockage hybride (320 Go de disque dur et mémoire flash de 32 Go sur m-SATA) ou tout SSD, à 128 Go ou 256 Go.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur