Fujitsu met ses stations de travail Celsius au goût d’Autodesk

Poste de travail
postes de travail Fujitsu Celsius

En conformité avec les exigences des dernières versions de l’outil de conception 3D Autodesk, Fujitsu met à jour ses stations de travail Celsius, articulées autour d’une alliance entre processeurs Intel (Core, Xeon) et GPU Nvidia Quadro.

Fujitsu proroge son partenariat avec le distributeur Tech Data et opère à cet égard une mise à jour de sa gamme de stations de travail Celsius, adaptées pour l’occasion aux exigences des dernières versions de l’outil de conception 3D Autodesk.

Équipés en conséquence et vertu de « plus de 2000 heures d’ingénierie » entre les deux parties, « à tester, certifier et optimiser » les produits en question, quatre stations fixes, pour autant d’ordinateurs portables, embarquent en standard la suite logicielle. À la puissance de calcul des processeurs Intel Core i7 et Xeon E3, Fujitsu adjoint une accélération du traitement graphique, avec le concours de GPU Nvidia Quadro, déjà sujets des débats en septembre dernier. Le constructeur nippon avait alors mené à bien une entreprise similaire de mise au goût du jour de ses terminaux Celsius.

Forts de la continuité qui anime leur relation, les deux groupes accouchent ainsi d’un laptop 15,6 pouces de milieu de gamme, le dénommé H710, équipé d’un Core i7-2620M dual core vPro allié en standard à 4 Go de mémoire vive et un disque dur SATA de 500 Go. Cette configuration, près de 3 kilogrammes sur la balance, est déclinée en une version dotée d’un i7 à quatre cœurs. Son pendant, en l’occurrence le H910, embarque une dalle de 17,3 pouces (4,25 kg), mais aussi, et surtout, un circuit graphique Nvidia Quadro 3000M doté de 240 cœurs CUDA, destinés à déporter le traitement des données du CPU vers le GPU. Un artifice particulièrement adéquat dans l’exercice de la modélisation 3D.

Ces ordinateurs portables intègrent également un module 3G/UMTS. Des options d’extension (SmartCard, ExpressCard, biométrie, etc.) sont disponibles sur demande, au même titre qu’une extension de mémoire vive, jusqu’à 16 Go pour le H710 et 32 Go pour le H910. Un SSD de 128 à 512 Go peut se substituer au disque mécanique implémenté par défaut. Point noir, l’autonomie de ces mastodontes, que Fujitsu estime à un maximum de 3 heures avec la batterie fournie.

Les bienfaits du Quadro

Livrés sans OS ou avec Windows 7 Édition Professionnelle, les PC fixes de la série Celsius affichent des caractéristiques un tantinet plus généreuses. Commercialisé à 690 euros HT net revendeur, exclusivement chez Datech, grossiste du groupe Tech Data, le W410 s’articule autour d’un Core i7 et d’un Quadro 600 à 96 cœurs. Le recours au stockage hybride accélère le traitement des données, mais en termes de performances, l’ensemble se cantonne à des années-lumière du W510 (1112,60 euros TTC sur la boutique de Fujitsu) et son Xeon E3-1270 quadricœur à 3,2 GHz.

Point d’orgue du catalogue, le R570 (boîtier tour) tire parti d’un GPU à 6 Go de mémoire, habilité à gérer jusqu’à 1,3 milliard de triangles à la seconde, à l’appui de 448 cœurs CUDA, pour une bande passante de 144 Go/s. Un tel composant gère l’affichage multiple via des ports DVI Dual Link et DisplayPort.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur