Fujitsu veut s’emparer de GFI Informatique

Régulations

Le japonais est prêt à débourser 419 millions d’euros pour créer un nouveau
poids lourd européen dans le secteur des SSII

Situation assez rare : un géant japonais lorgne une SSII française. Fujitsu Service, filiale de Fujitsu annonce en effet son intention de s’emparer de GFI Informatique via une OPA (offre publique d’achat) sur l’ensemble du capital. Se dirige-t-on vers une nouvelle consolidation du secteur des SSII en Europe ?

Fujitsu explique que cette opération permettra de créer un “solide leader dans le domaine des services informatique en Europe grâce aux fortes positions de GFI en France et dans le sud de l’Europe associées à la puissance de Fujitsu Services en Grande Bretagne et en Europe du nord”.

Le nippon propose 8,5 euros par action et 3,12 euros par bon de souscription d’action remboursable, soit une valorisation de 419 millions d’euros. Le prix proposé offre une prime de 19,6% par rapport au dernier cours de GFI Informatique (7,11 euros), et une prime de 21,6% par rapport à la moyenne des cours du dernier mois.

Fujitsu précise que des premiers contacts ont eu lieu avec GFI, qui pour l’instant n’a pas commenté cette proposition. Néanmoins, l’OPA est soumise à l’abandon ou au rejet par les actionnaires de GFI Informatique de l’entrée dans son capital du fonds d’investissement Apax Partners.

Une assemblée générale extraordinaire des actionnaires de GFI se réunira le 21 mai pour accepter ou non l’entrée d’Apax Partners au capital, via une augmentation de capital de 56 millions d’euros.

Aux commandes de GFI depuis 1990, Jacques Tordjman avait choisi de faire appel à Apax Partners pour financer la croissance du groupe tout en préservant son indépendance, le fonds d’investissement n’envisageant pas de prendre le contrôle de la SSII, et l’aider ainsi à atteindre son objectif de chiffre d’affaires d’un milliard d’euros à un horizon de 3 à 5 ans.

Rappelons que l’éventuelle entrée d’Apax dans GFI se heurte à l’opposition d’actionnaires minoritaires.

Basée à Londres, Fujitsu Services emploie 18.000 personnes en Europe, où elle a réalisé un chiffre d’affaires de 3,33 milliards d’euros pour son exercice au 31 mars 2006.

Celui de GFI Informatique a atteint l’an passé 633,1 millions d’euros, la marge opérationnelle courante du groupe s’élevant à 6,4% (contre 5,5% en 2005).

L’actualité des SSII européenne est décidément très chaude depuis quelques semaines. Le dossier Atos Origin est en effet activement observé, notamment par Capgemini…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur