Fusion Alcatel Lucent: la commission CFI US donne son feu vert

Cloud

La voie est libre: plus rien n’empêche le rapprochement, déjà bien orchestré,
entre les deux géants.

Les deux équipementiers, dont le processus de fusion est déjà engagé, ont fait savoir ce 18 novembre que la Commission sur les investissements étrangers aux Etats-Unis (CFI US) a donné son accord pour leur rapprochement, ceci en application de la loi Exon-Florio.

Le communiqué rappelle qu’Alcatel et Lucent avaient notifié leur projet au CFIUS en août 2006. A l’issue de son processus d’approbation, la CFIUS a remis au président des Etats-Unis un

avis favorable au projet.

Le président George Bush, dont on dit qu’il compte Pat Russo parmi ses proches, a suivi la recommandation de l’autorité fédérale: il n’est donc pas question de suspendre ou d’interdire le projet de rapprochement. Cependant, conformément à la réglementation, les deux sociétés devront, dans un délai rapproché, mettre en place un « National Security Agreement » (accord de sécurité nationale) et un « Special Security Agreement » (accord de sécurité spéciale), sur lesquels ils se

sont mis d’accord avec l’administration américaine.

En particulier, Lucent s’est engagé à créer une filiale pour mettre à l’abri ou sanctuariser ses activités liées à la défense nationale aux Etats-Unis.

Les deux sociétés vont finaliser rapidement l’opération. Le communiqué commun rappelle que la réalisation devrait intervenir le 30 novembre 2006, “ce qui est conforme au délai de 6 à 12 mois annoncé le 2 avril 2006″.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur