G Suite : Google distille de l’IA à tous les étages

BureautiqueCloudLogicielsPoste de travail

Au fil des mois, Google distille de l’IAZ dans les principales fonctionnalités de sa suite bureautique professionnelle. Présentation des nouveautés dévoilées lors de sa conférence Google Cloud Next.

A l’occasion de sa conférence Google Cloud Next qui s’est tenue la semaine dernière à San Francisco, le géant de Mountain View a détaillé comment il comptait infuser de l’IA dans sa suite bureautique professionnelle via  la fonction « Smart Compose », déjà disponible depuis quelques semaines sur la version « grand public ».

Premier axe : la saisie prédictive dont les recommandations sont à valider via par la touche « tabulation » et portent notamment sur les formules de politesse et les informations personnelles, par exemple les coordonnées professionnelles.

Smart-compose

Deux réseaux neuronaux 

Smart Reply est dans la même veine. Intégré dans le client de messagerie Inbox by Gmail depuis 2015, il l’est aussi à Google Allo et le sera prochainement à Hangouts Chat.

Le système est fondé sur deux réseaux neuronaux artificiels pour analyser les messages les plus urgents et formuler, dans chaque cas, trois propositions : trois réponses rapides ou trois accroches.

 Par ailleurs, le correcteur grammatical accessible aux bêta testeurs de Google Docs (uniquement en anglais pour le moment)  peut traiter des règles complexes comme la subordination. Les erreurs supposées sont soulignées en bleu.

correcteur-grammaire

G Suite s’enrichit en parallèle d’une brique de contrôle vocal qui deviendra opérationnelle « plus tard cette année » sur des appareils compatibles avec la solution de visioconférence Hangouts Meet. En premier lieu, le pack hardware lancé à l’automne 2017 autour d’une Chromebox Asus.

Autre évolution : celle du centre de sécurité ajouté cette année à  G Suite. Les outils de détection des menaces sont complétés – pour l’heure en bêta pour les versions Entreprise et Éducation – par des solutions palliatives. On parle là d’analyser des terminaux, de réguler des transferts de fichiers ou encore de supprimer des e-mails malveillants.

Security-center

À noter enfin, davantage d’options pour la localisation des données. Les utilisateurs de G Suite Business, Entreprise et Éducation vont pouvoir choisir entre l’Europe, les États-Unis ou une configuration hybride. Au démarrage, seront concernés Gmail, Agenda, Drive, Hangouts Chat, Docs, Sheets, Slides et Vault.

data-regions

Illustrations : @Google

Lire aussi :