Pour gérer vos consentements :

Le Galaxy S8 coûte un peu plus de 300 dollars à produire

Si le Galaxy S8 est, dans sa version 64 Go, commercialisée à plus de 800 euros (720 dollars hors taxe), quelle marge espère en tirer Samsung ? Pour en donner une idée, IHS Markit a décortiqué l’appareil pour chiffrer tous les éléments qui le composent. Le total s’élève à 301,60 dollars et à 307,50 dollars en y ajoutant les frais d’assemblage. Un montant qui exclut les coûts de packaging, marketing et autres frais de distribution, ainsi que le développements logiciel.

Un montant « beaucoup plus élevé que pour les versions précédentes des smartphones de l’entreprise », considère le cabinet d’analyse. Le coût du nouveau smartphone phare du coréen serait ainsi plus élevé de 43,34 dollars que le précédent Galaxy S7. Et il serait 36,29 dollars plus cher que le S7 Edge dont le S8 reprend la conception de l’écran aux bords courbes occupant toute la surface de l’appareil. Voilà qui risque de réduire la marge de Samsung alors que le constructeur compte aujourd’hui relever la tête après le fiasco industriel du Galaxy Note 7.

Le prix du S8 plombé par la mémoire

Le coût du Galaxy S8 est notamment plombé par l’augmentation des prix des composants mémoires à l’échelle mondiale. Ceux qui équipent le terminal de Samsung, la DRAM et le stockage Flash, s’élèvent à 41,50 dollars par appareil. L’écran Amoled de 5,8 pouces en 2960×1440 pixels constitue néanmoins probablement le composant le plus onéreux du terminal, comme pour tous les smartphones. Mais IHS Markit n’en indique pas le tarif dans les éléments rendus publics. Celui du S7 s’élevait à 55 dollars pour 5,7 pouces. Il est donc raisonnable de penser que le coût du nouvel écran est également en augmentation, d’autant qu’il intègre une technologie haptique qui vient remplacer le précédent bouton Home physique des Galaxy S.

Le prix de la batterie s’élève quant à lui à 4,50 dollars pour une capacité de de 3000 mAh sensiblement inférieure aux 3600 mAh du Galaxy Note7. Une précaution pour éviter tout risque de surchauffe qui a mené au retrait de la commercialisation du Note7 ? Le prix de la caméra, probablement similaire à celle du S7, ne devrait en revanche pas alourdir le coût final de fabrication du S8.

Course à l’armement des fonctionnalités

En revanche, la question se pose pour le SoC Qualcomm Snapdragon 835, qui embarque processeur et modem LTE X16 de catégorie 16, permettant à l’appareil de surfer à 1 Gbit/s (théorique). Une configuration destinée aux marchés d’Amérique du Nord et chinois. Le reste du monde devrait disposer de modèles équipés du processeur maison Exynos 8895. Là aussi, IHS Markit ne détaille pas les coûts. Il faut y ajouter les différents capteurs d’empreintes digitales, de mouvements, accéléromètres et autres gyroscopes qui pèsent généralement une poignée de dollars. Sans plus de précisions également.

« Les coûts de facturation plus élevés pour le Galaxy S8 semblent faire partie d’une tendance qui ressemble à une course aux armements sur les fonctionnalités entre Apple, Samsung et d’autres fabricants de téléphones, car ils essaient tous d’ajouter des fonctionnalités matérielles nouvelles et distinctives, commente Andrew Rassweiler, responsable du service des tests pour IHS Markit. Bien qu’il existe de nouvelles fonctionnalités non matérielles dans le Galaxy S8, comme l’assistant virtuel appelé Bixby, le matériel du Galaxy S8 et celui du nouvel iPhone à venir devraient être très similaires. » Apple devrait donc, à son tour, voir le coût de production de son smartphone augmenter. Avec un report sur la facture finale pour le consommateur ?


Lire également

Un iPhone 7 coûte 220 dollars à produire
Résultats : Samsung Electronics cartonne, malgré le gadin du Note 7
Apple commande 70 millions de dalles OLED à Samsung pour l’iPhone 8

crédit photo : IHS Markit

Recent Posts

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

3 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

4 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

9 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

1 jour ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

1 jour ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago