Galaxy S9 et S9+ : Samsung met le focus sur le volet photo

MobilitéSmartphones

Samsung annonce les Galaxy S9 et S9+, ses deux nouveaux smartphones flagships.

Avant même l’ouverture du Mobile World Congress (MWC) 2018 qui ouvre ses portes aujourd’hui, Samsung a dévoilé ses deux nouveaux smartphones haut de gamme Galaxy S9 et S9+.

Le design des deux flagships reste assez proche des moutures 2018, avec du verre au dos et un écran bord à bord que la firme appelle « Infinity Display ». Samsung a toutefois choisi de positionner le capteur d’empreintes digitales sous l’APN, plutôt que sur son flanc, de sorte qu’il soit plus facilement accessible.

Les performances des deux smartphones seront à mettre au crédit du SoC (System on Chip) Snapdragon 845 signé Qualcomm outre-Atlantique et de l’Exynos 9810 (dont quatre coeurs cadencés jusqu’à 2,8 GHz) de la firme sud-coréenne pour le reste du monde.

Dans les deux cas, la puce est couplée à 4 Go pour le S9 et 6 Go pour le S9+. Impressionnant, même si OnePlus avait déjà fait forte impression sur ce terrain en équipant le OnePlus 5T de 6 Go ou 8 Go, à un tarif bien inférieur.

Concernant l’aspect stockage, Samsung a opté pour des configurations de 64 Go, 128 Go et 256 Go, avec en sus un emplacement pour carte microSD allant jusqu’à 400 Go.

Pour ses deux fleurons, Samsung a mis l’accent sur le volet photo. Les deux smartphones bénéficient d’un mécanisme permettant de changer automatiquement d’ouverture suivant la luminosité ambiante : à f/2.4 ou bien à f/1.5 en cas de faible luminosité. Le capteur dit « Super Dual Pixel » dispose aussi de DRAM afin d’assurer un traitement instantané en local des photos, plutôt que de passer par la RAM du smartphone. DJ Koh, président et chef de la division informatique et communications mobiles de Samsung Electronics, n’y va pas par quatre chemins pour décrire les S9 et S9+ : “Avec le Galaxy S9 et S9 +, nous avons réinventé l’appareil photo du smartphone. »

Le S9+ bénéficie, lui, d’un second APN dorsal également de 12 mégapixels.

En façade, les aficionados de selfies ne seront pas en reste avec la présence d’un APN avec capteur de 8 mégapixels et ouverture à f/1.7.

L’APN dorsal permet également de filmer en 720p à 960 images par seconde.

Pour l’affichage, Samsung se fend de son écran AMOLED défini en QHD+ (2960 par 1440 pixels) de 5,8 pouces (S9) et de 6,2 pouces (S9+).

Le support du son Dolby Atmos est aussi de mise, tout comme la présence de haut-parleurs signés du constructeur autrichien AKG (les écouteurs livrés avec les smartphones sont aussi signés AKG).

L’autonomie est conditionnée par la présence de batteries de 3000 mAh (S9) et de 3500 mAh (S9+), ainsi que de la recharge rapide.

Concernant la connectivité, les S9 et S9+ supportent la 4G LTE Cat. 18 avec un débit plafonnant à 1,2 Gb/s, le Bluetooth 5, le Wi-Fi ac ainsi que l’ANT+ et le NFC (Near Field Communication).

Plutôt que de choisir entre un système de reconnaissance biométrique spécifique, Samsung laisse le choix aux utilisateurs avec 3 possibilités : reconnaissance de l’iris de l’oeil, des empreintes digitales ou faciale.

Pour les utilisateurs professionnels, Samsung indique la présence de Knox dans sa mouture 3.1. La plateforme assure la confidentialité des données et la sécurité des applications pour un usage en entreprise du mobile.

Samsung de préciser que ses deux smartphones sont livrés avec la dernière version d’Android (Android 8.0 Oreo).

Les Galaxy S9 et S9+ déclinés suivant trois coloris (Midnight Black, Coral Blue et Lilac Purple) seront disponibles dès le 16 mars prochain aux prix respectifs de 859 euros et 959 euros, avec 64 Go de mémoire flash interne. Il est d’ores et déjà possible de les précommander, afin de les recevoir avant le 9 mars.

Vidéo promotionnelle signés Samsung :

(Crédit photo : @Samsung)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur