Galileo, report de décision en juin

Régulations

Galileo Joint Undertaking s’accorde trois mois supplémentaires afin de départager les candidats à la concession de Galileo, le futur système européen de navigation par satellites

Nouveau report pour la nomination du consortium qui emportera la concession de Galileo. Après un premier report de l’automne 2004 au 1er mars, Galileo Joint Undertaking (GJU) reporte une nouvelle fois sa décision, de 3 mois.

Rainer Grohe, directeur exécutif de la coentreprise GJU, a annoncé qu’il entamerait des “négociations parallèles” avec les deux consortiums sur la concession du système européen Galileo de navigation par satellite. Les candidats, tout comme le marché, s’impatientent, mais GJU prend son temps. “Nous souhaitons simplement approfondir encore quelques points. Au final, il n’y aura bien qu’un seul consortium retenu“. Les deux consortiums industriels candidats – Inavsat avec BTP Vinci, Alcatel et Finmeccanica, et Eurely, avec EADS, Thales et Inmarsat, campent sur leurs positions, chacun se voulant rassurant. Pas de précipitation non plus à l’Agence spatiale européenne (ESA). “Cette décision n’a pas d’impact sur le calendrier du projet Galileo. Le concessionnaire ne gérera que la partie finale du déploiement des satellites, soit les 26 derniers, attendue pour 2008/2009“. L’ESA travaille en effet sur le premier satellite expérimental, qui ne sera expédié sur son orbite qu’à l’automne 2005. Galileo devrait entrer en service en 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur