Gallery, le kiosque payant d’Orange

Régulations

Les abonnés WAP-GPRS de l’opérateur ont désormais accès à un bouquet de services payants élaborés par des éditeurs tiers. Une sorte de minitel moderne…

Orange relance-t-il le minitel via le mobile? Presque. Pour diversifier ses revenus tirés des services mobiles multimédias, l’opérateur lance Gallery, un kiosque constitué de différents services payants élaborés par des éditeurs extérieurs.

Explication: les abonnés Wap et GPRS (2,5G) de l’opérateur avait jusqu’à présent la possibilité de connecter leurs mobiles au portail d’Orange et à ses services. Aujourd’hui, ils pourront également avoir accès à des services mobiles beaucoup plus élaborés…à condition qu’ils payent et que leurs mobiles soient compatibles. 70 éditeurs Gallery compte pour l’instant 70 éditeurs: médias (France Télévision…), pratique (allo-ciné..), sport, personnalisation… Deux formules de facturation sont proposées: un “pass 24 heures” (qui coûte en moyenne 0,5 euro par service, avec un maximum fixé à 3 euros) ou un “pass mensuel” (en moyenne 3 euros, avec un maximum fixé à 4 euros). Pour les services proposant du téléchargement, le prix plafond de chaque transaction est de deux euros. La facturation est prise en charge par l’opérateur qui répercute directement le total des services payants consommés sur la facture de l’abonné. Pour cela, Orange s’appuie sur la plate-forme de paiement sécurisée mobile W-Ha, propriété de France Télécom. Les éditeurs sont rémunérés à l’image des SMS+: le taux de référence étant de 67 % pour l’éditeur et de 33 % pour l’opérateur mobile. Sur les douze premiers mois d’exploitation du service, Orange compte réaliser un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur