Gameloft: le jeu pour mobile se porte bien

Cloud

L’éditeur annonce des résultats en forte hausse

Le jeu est un des contenus les plus utilisés par les possesseurs de téléphones mobiles. Une tendance amplifiée par l’essor des smartphones Java et des réseaux haut débit mobile. Logique donc que les spécialistes du secteur aient le vent en poupe.

C’est le cas de Gameloft qui a dégagé en 2005 un chiffre d’affaires en hausse de 102% à 46,8 millions d’euros. Le résultat opérationnel ressort bénéficiaire de 1,2 million d’euros, contre une perte de 6,7 millions dégagée un an plus tôt. Le total des effectifs de Gameloft est passé entre décembre 2004 et décembre 2005 de 750 à près de 1.950 employés, dont plus de 1.700 développeurs. La société réaffirme avec confiance son objectif de croissance du chiffre d’affaires de 40% ainsi qu’une amélioration de sa marge opérationnelle et de sa marge nette pour l’exercice 2006. Les ambitions sont claires: devenir le premier éditeur mondial de jeux vidéo pour mobiles. Et le groupe s’en donne les moyens puisque Gameloft vient de signer un accord de distribution avec le premier opérateur japonais NTT DoCoMo dont la base clients cumulée totalise 50 millions d’abonnés. “Nous sommes très heureux d’avoir signé ce contrat de distribution avec NTT DoCoMo”, a déclaré Alexis Gresoviac, Business Development Manager de Gameloft Japon. “Avec 10 titres immédiatement disponibles et de nombreux autres à venir, le lancement que nous effectuons aujourd’hui est probablement le plus important de toute l’histoire de Gameloft. Le marché japonais est ouvert aux titres et marques de grande qualité comme ceux que nous proposons et NTT DoCoMo est sans aucun doute un partenaire de référence pour nous.” Cession de jeuxvideos.com à Hi-Media

Gameloft annonce par ailleurs avoir signé en date du 14 mars 2006 une lettre d’intention pour la cession de sa filiale Internet l’Odyssée Interactive à Hi Media. Cet accord de principe valorise l’Odyssée Interactive, propriétaire de jeuxvideo.com, à 26 millions d’euro. Cette cession permettrait à Gameloft de se concentrer sur son coeur de métier et lui donnerait des moyens financiers supplémentaires afin de viser la première place mondiale dans le secteur du jeu sur mobile. Hi-Media de son côté, étoffe son porte-feuille éditorial après le rachat de ActuStar.com en janvier dernier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur