Pour le Gartner, les Google Glass ont un avenir en entreprise

Logiciels

Pour le cabinet d’études Gartner, les lunettes intelligentes comme les Google Glass ne sont pas réservées à des usages grand public. Et peuvent déboucher sur des gains de productivité pour les entreprises possédant des équipes travaillant sur le terrain.

Les lunettes connectées, comme les Google Glass, semblent avant tout destinées à des usages grand public. Mais, pour le cabinet d’études Gartner, ces nouveaux terminaux vont aussi se frayer un chemin en entreprise pour équiper des utilisateurs se déplaçant sur le terrain : techniciens, ingénieurs, responsables de chantiers

« Avec la réalité augmentée et les caméras embarquées, les lunettes intelligentes peuvent accroître l’efficacité des techniciens, ingénieurs et autres travailleurs dans des fonctions de services, de maintenance, dans le domaine de la santé, ou dans le BTP », déclare Angela McIntyre, directrice de recherche chez Gartner.

Aux Etats-Unis, à l’horizon 2018, cet accessoire communicant apporterait même un gain de près d’un milliard de dollars au secteur des « Field Services » (gestion d’équipes sur le terrain).

Une formation de terrain pour les jeunes recrues

Selon Gartner, les secteurs professionnels pouvant tirer parti de tels appareils peuvent être dissociés en trois ensembles.

Les implications les plus importantes concernent les secteurs du gaz ou du pétrole (exploration/production, raffinage, distribution). Ces sociétés pourraient gagner en flexibilité en formant directement sur le terrain de jeunes recrues équipées de lunettes et conseillées à distance par des formateurs expérimentés).

Elles économiseraient ainsi sur le déplacement de leurs agents les plus compétents et sur le coût des formations présentielles.

Ceci permettrait en outre aux sociétés de services liées à ces industries lourdes d’éviter le déplacement d’experts pour des problèmes mineurs capables d’être contrôlés, analysés et réparés à distance grâce à ces lunettes.

Les « smart glasses » auraient également des effets bénéfiques – moindres, mais réels selon le Gartner – dans les industries mixtes telles que la distribution et la santé où la recherche par identification visuelle (sur des produits de consommation ou des visages de patients) pourra certainement faire gagner beaucoup de temps aux opérateurs.

Une entreprise sur deux d’ici à 10 ans

Enfin, les lunettes intelligentes devraient avoir des effets plus réduits dans le cadre des activités d’assurance, dans la finance et les médias.

Leurs propriétés en matière de streaming vidéo pourront être utilisées afin de réaliser des expertises à distance, disposer d’enregistrements importants servant de preuves dans le cas de différents juridiques, ou bien proposer des abonnements à des flux d’information aux professionnels.

D’après Gartner, d’ici à 10 ans, la moitié des entreprises concernées par ces avantages aura probablement commencé à fournir des lunettes intelligentes aux employés.

Pour le cabinet, l’acceptation de ces appareils par les professionnels dépendra en grande partie de celle du grand public. Or, Gartner précise que le public le plus large ne sera intéressé par de telles lunettes que si des versions à bas prix voient le jour et si les développeurs d’applications parviennent à proposer un environnement applicatif séduisant.

Rappelons qu’au-delà de Google, Samsung et Microsoft ainsi seraient en train de travailler sur leurs propres modèles de lunettes intelligentes. D’autres sociétés, dont les Français Laster technologies et Optinvent, se pressent également sur ce créneau prometteur.


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur