GB: des ‘hackers’ s’en prennent aux banques

Sécurité

La Grande-Bretagne qui depuis plusieurs mois cherche à renforcer la lutte contre la cybercriminalité (lire nos articles) vient d’être la victime d’un important vol de données bancaires

Dans son édition du week-end,

Times affirme que plusieurs milliers d’informations liées aux cartes de crédit sont mises en vente sur Internet par des pirates informatiques qui les ont subtilisées sur des systèmes informatiques d’entreprises vulnérables! D’après les informations données dans les colonnes du journal, près de 300 à 400 numéros de cartes seraient vendus chaque jour sur le Web. Il en est de même pour des informations personnelles, telles que le nom de jeune fille, pouvant être utilisées pour du “phishing” ciblé par exemple. Une menace très sérieuse donc, car, comme le précise les éditeurs de sécurité dans leurs études, plus un hameçonnage est ciblé, plus il a des chances de fonctionner. Un numéro de carte seul peut se vendre 1 dollar, et de 3 à 5 dollars si l’on ajoute le code de sécurité de trois chiffres. D’autres informations sont proposées à 10 dollars. Pour acquérir un code secret valide, il faut compter entre 10 et 100 dollars. Selon The Times, nos garnements de la Toile opéraient depuis l’Europe de l’Est et l’Asie du Sud-Est.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur