GB: Microsoft cherche à identifier les ‘vraix faux’ Windows XP

Sécurité

L’éditeur observe que de plus en plus de logiciels piratés sont pré-installés directement dans des PC vendus au grand public. Et demande aux utilisateurs de leur renvoyer le produit pour remplacement. Avant de se retourner contre les assembleurs

Microsoft doit gérer un nouveau front dans sa lutte contre les contrefaçons. Il ne s’agit plus seulement de cibler les pirates qui copient et vendent des logiciels “hackés”. Aujourd’hui, le premier éditeur mondial de logiciels veut s’attaquer à des assembleurs anglais indélicats qui pré-installent des copies de grande qualité de Windows XP dans des PC. Les clients ne se doutent de rien, croyant avoir en possession un logiciel légal avec sa boîte, sa licence.

Microsoft lance donc le programme ‘Windows XP Counterfeit Project’ au Royaume-Uni. L’usager qui doute de l’authenticité de son Windows XP préinstallé doit soumettre (par la poste) à Microsoft le produit avec sa documentation, le reçu original ainsi qu’une déclaration devant témoin (!) qui certifie son identité et les faits relatifs à l’achat suspect. Microsoft s’engage ensuite à retourner gratuitement une copie authentique du système d’exploitation si l’exemplaire expédié s’avère être une contrefaçon. Du tout bon pour le consommateur qui ne risque rien pour avoir utilisé une version non officielle de XP. Par contre, Microsoft annonce qu’il se retournera contre l’assembleur indélicat. Ce programme ne s’adresse qu’aux résidants du Royaume-Uni âgés de 18 ans ou plus, qui ont acheté un PC avec Windows XP préinstallé (Professionnel ou Édition familiale) avant le 1er novembre 2004. La demande de vérification et de remplacement doit être expédiée à Microsoft avant le 31 décembre 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur