GDSA : vers un sérieux concurrent du Google Play Store ?

MobilitéOS mobilesSmartphones

À travers la GDSA, OPPO, vivo et Xiaomi proposent aux développeurs d’apps mobiles un « guichet unique ». Google doit-il s’en méfier ?

Google doit-il s’inquiéter de la Global Developer Service Alliance ?

OPPO, vivo et Xiaomi entendent fournir, au travers de cette entité, un « guichet unique » pour les développeurs.

Les applications validées seront publiées sur les stores respectifs des trois constructeurs chinois. Une manière d’étendre leur portée géographique.
gdsa-pays

Le site web de la GDSA mentionne Wanka Online comme contact de référence.

Ce groupe basé à Hong Kong a monté un écosystème de plates-formes de services pour Android.
La Hardcore Alliance en est une. Établie en 2014, elle mutualise des ressources dans les domaines technique, marketing et de la distribution. OPPO et vivo sont dans la boucle, aux côtés de Coolpad, Gionee, Huawei et Lenovo.

Le lancement officiel de la GDSA pourrait intervenir en mars. A priori sans Huawei, dont on a un temps supposé la participation.

Du côté de Xiaomi, on assure que la démarche ne vise pas à concurrencer le Play Store. Elle s’apparente néanmoins à un moyen, pour les OEM chinois, de réduire leur dépendance vis-à-vis du magasin d’applications de Google hors de Chine.

Photo d’illustration © Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT