Gemalto et STMicroelectronics s’associent dans le NFC

Sécurité

STMicroelectronics et Gemalto vont développer une gamme de produits NFC hautement sécurisé pour répondre à un marché au bord de l’explosion.

Gemalto, expert mondiale en sécurité numérique, et STMicroelectronics, concepteur de micro contrôleurs et autres processeurs, ont profité du CTIA Wireless (Orlando, du 22 au 24 mars) pour renforcer leur partenariat. Le nouvel accord porte sur le développement d’une gamme de solutions destinées au marché du NFC (Near Field Communication), technologie d’applications sans contact qui permet notamment d’effectuer des paiements depuis une carte bancaire ou un téléphone (ou un autre support contenant la puce NFC) mais aussi de servir de titre de transport, etc.

Parmi les solutions évoquées, les deux entreprises vont alimenter l’offre NFC sur puce SIM. Laquelle présente l’avantage pour l’opérateur de conserver le contrôle des applications de confiance indépendamment du terminal (par exemple pour bloquer l’usage d’un téléphone mobile comme porte-monnaie électronique, chose plus difficilement réalisable si la puce NFC est une composante indépendante de la SIM). En outre, nombre d’autres solutions intégreront le composant ST33 hautement sécurisé (protocole EAL5+) pour les applications et OS mobiles. Le partenariat intègre également l’offre ‘Trusted Service Management’ (TSM) et les services de personnalisation sécurisés de Gemalto. En d’autres termes, les deux industriels visent le marché des applications nécessitant de haut niveau de sécurité.

« Pour mieux servir nos clients présents dans différents marchés, le développement d’un large portefeuille de solutions renforce notre gamme de plates-formes d’installation, d’administration et d’exécution d’applications mobiles et constitue la fondation qui permettra d’utiliser des services NFC à grande échelle, commente Frédéric Vasnier, senior vice président Télécommunications de Gemalto. Ce nouveau partenariat permet à STMicroelectronics et Gemalto de demeurer au tout premier plan en proposant à leurs clients les solutions NFC les plus avancées et les mieux adaptées à leur stratégie de mise sur le marché. »

Le marché du NFC, notamment à travers le paiement sans contact et la gestion de service (billetterie, titre de transports…) devrait s’amorcer cette année pour décoller en 2012 avec un potentiel de 30 milliards de dollars et 110 milliards en 2014. De Google à RIM (Research in Motion) en passant par Orange, nombre d’acteurs de la mobilité et d’Internet commencent à investir le terrain (lire notre actualité sur le sujet). De son côté, le constructeur de terminaux de paiement Ingenico a annoncé le doublement des ventes de ses modèles compatibles NFC. Plus de 21 % des terminaux vendus en 2010 intégraient la technologie sans contact. L’infrastructure se met en place. Il restera à vérifier que les services et les usages suivent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur