Gemalto accompagne les opérateurs mobiles dans l’adoption du cloud

CloudLogicielsMobilité
gemalto-operateurs-mobiles-cloud

Dans un contexte de frémissement autour des réseaux mobiles très haut débit, Gemalto destine aux opérateurs qui souhaitent étoffer leur portefeuille de services cloud une solution de partage de fichiers commercialisable en marque propre.

Dans un contexte d’effervescence autour du très haut débit mobile marqué par une explosion du trafic de données, Gemalto suggère aux opérateurs télécoms d’intégrer dans leur réflexion les services cloud et leur propose, en guise de tremplin, LinqUs CloudnShare.

Présentée, côté abonné, sous la forme d’une application “Over-The-Top” accessible sur mobile, mais aussi sur ordinateur, cette solution sécurisée de stockage et partage de données utilise le numéro de téléphone comme identifiant utilisateur et le répertoire de contacts comme liste de destinataires potentiels des fichiers envoyés par connexion sécurisée.

Un levier de notoriété

Estimant, à l’appui d’une étude menée par ses soins*, que 80% des clients seraient enclins à héberger davantage de contenus en ligne si le service était proposé par leur opérateur, Gemalto soutient qu’un tel déclic est conditionné à l’instauration d’une relation de confiance.

C’est dans cette logique que LinqUs CloudnShare est commercialisable en marque propre. En outre, son mode de diffusion est viral, avec l’envoi automatique d’une proposition d’abonnement à tous les contacts avec lesquels on partage pour la première fois des fichiers.

CloudnShare permet aux opérateurs de […] resserrer les liens avec leurs clients existants et d’accroître la notoriété de la marque auprès d’un plus large public, touchant également les non-abonnés“, résume Jean-François Schreiber, vice-président directeur des solutions et services de télécommunications chez Gemalto.

Le pouvoir aux données

Le marché mondial des services liés au cloud public devrait atteindre les 131 milliards de dollars en 2013, soit une progression annuelle de 18,5% avec une forte croissance… du stockage. En phase avec le déploiement de la 4G/LTE, c’est tout un modèle économique qui émerge avec comme maillon central les données, différenciatrices auprès du client et génératrices de valeur.

Les analystes tablent d’ailleurs sur un ARPU “data” (consommation moyenne par utilisateur) de 12 euros par mois pour chaque smartphone 4G à l’horizon 2016, contre environ 10 euros pour la 3G actuellement. Ce qui, en France, rehausserait le revenu moyen, compensant éventuellement les baisses tarifaires pratiquées suite à l’arrivée de Free Mobile.

* Intitulé “Consumer insights into cloud storage, back-up and sharing of personal content”, le sondage a été mené entre juin et juillet 2012.

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : le téléphone mobile fête ses 40 ans


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur