Gemalto, redevenu profitable, équipera-t-il l'iPad d'Apple?

Logiciels

Du ‘buzz’ ? Gemalto, le champion de la carte à puce, qui publie de bons chiffres 2009, laisse courir la rumeur: un possible contrat pour l’iPad

Ce n’est qu’une rumeur. Mais Gemalto aurait bien tort, au moment de publier des chiffres réconfortants, de s’en priver. Le spécialiste de la carte à puce n’a pas démenti, ni confirmé.

Comme il équipe déjà le Kindle, la tablette ‘ebook’ d’Amazon, Gemalto pourrait bien avoir été également sollicité pour fournir Apple en cartes SIM (accès mobile 3G).

Le dg, Olivier Piou, lors d’une communication à la presse ce 4 mars, s’en est tenu au “secret des affaires“. Mais il semble bien qu’il y ait des discussions en cours…

En attendant, le géant des cartes à puce annonce qu’il va distribuer le premier dividende de son histoire -courte, il est vrai, puisque la fusion entre Gemplus et Axalto remonte à 2006.

Malgré un chiffre d’affaires en léger recul (-2%) à 1,654 milliard d’euros en 2009, l’entreprise dégage un résultat net de 148 millions d’euros (contre 153 millions en 2008), ce qui va permettre de verser, à hauteur de 21 millions environ, un dividende de 0,25 euros par action.

Les ventes de cartes SIM ont progressé de +8% pour atteindre 1,16 milliard. Mais le chiffre d’affaires sur la téléphonie a reculé de 948 à 888 M€ entre 2008 et 2009, les ventes liées aux solutions de “transactions sécurisées ont légèrement reculé (de 442,8 à 441,4 M€)

A noter que l’activité “sécurité” a bien progressé (de 215 à 248 M€).

Le ‘bug’ sur l’Allemagne sans conséquences sérieuses?

Le grave incident survenu en Allemagne lors du passage à l’an 2010 ne semble pas avoir eu de conséquences dramatiques -et n’a donc pas plombé les comptes. On se souvient que Gemalto a reconnu avoir été en grande partie responsable d’un ‘bug’ ayant rendu inutilisables entre 25 et 30 millions de cartes de crédit, outre-Rhin au moment du passage en 2010 (cf notre article ‘ Cartes bancaires en Allemagne: Gemalto explique le méga bug 2010 ‘).

Pour couvrir les coûts induits par cet incident sérieux, Gemalto a provisionné 11,2 millions d’euros dans ses comptes 2009.

Bonnes perspectives pour les 2 à 3 années à venir

La société prévoit une augmentation annuelle de +5% d’ici à 2013.

La croissance des ventes proviendra très vraisemblablement de la multiplication des équipements électroniques de plus en plus connectés aux réseaux mobiles, comme les ‘smartphones’ d’abord mais également des ‘netbooks’, ‘ebooks’ ou autres tablettes PC.

En parallèle, les équipement connectés vont évoluer pour profiter de la 3G+ et de la prochaine génération des réseaux mobiles (4G LTE).

La firme révèle également avoir remporté un contrat sur 2 ans pour fournir des cartes bancaires à BNP-Paribas dans 15 pays.

Gemalto demeure le numéro-un mondial des cartes SIM, avec environ un tiers d’un marché estimé à 3,6 milliards d’unités.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur