Gemalto affiche un CA 2012 record de 2,24 milliards d’euros

M2MRégulations

Le fabricant de cartes à puces Gemalto, qui anticipe une croissance à deux chiffres pour l’année en cours, a publié jeudi des résultats très solides pour son exercice 2012.

Référence mondiale des cartes à puces et solutions de sécurité numérique, Gemalto a présenté jeudi des résultats record sur une base ajustée pour son exercice 2012. Le groupe table sur une croissance à deux chiffres pour 2013.

Gemalto en forte croissance

Fruit de la fusion du Français Gemplus et du Néerlandais Axalto, le groupe européen affiche un chiffre d’affaires 2012 de 2,24 milliards d’euros, en hausse de 9 % à taux de change constant et de 13 % à taux de change courant par rapport à l’exercice précédent.

La croissance a été essentiellement portée par les segments téléphonie mobile, qui représente 49 % du CA 2012, transactions sécurisées (25 %), sécurité (17 %) et, dans une moindre mesure, le M2M ou Machine-to-Machine (9 %). Tous segments confondus, les activités de plateformes logicielles et services ont enregistré une croissance de 26 %, à 392 millions d’euros en 2012.

La marge opérationnelle 2012 de Gemalto est ressortie à 13,6 % (+1,5 point par rapport à 2011).

Par ailleurs, à 261,6 millions d’euros, le résultat net de l’industriel a progressé de 15 % sur un an à taux de change courant. Quant au résultat des activités opérationnelles, il franchit avec un an d’avance sur les objectifs fixés le cap des 300 millions d’euros pour atteindre 305 millions d’euros (+26 % à taux de change courant).

« Au vu des opportunités de croissance qui se présentent à nous, nous avons renforcé les investissements dans nos activités, nous préparant à la réalisation des ambitions de notre prochain plan de développement à long terme », a déclaré par voie de communiqué Olivier Piou, directeur général de Gemalto.

Des perspectives 2013 prudentes

Pour l’exercice en cours, Gemalto déclare anticiper « une croissance à deux chiffres de son chiffre d’affaires à changes constants », mais reste prudent.

« L’augmentation des investissements dans les activités opérationnelles destinés à accélérer son développement au-delà de 2013 devrait se traduire par une saisonnalité plus marquée du résultat des activités opérationnelles entre les deux semestres », indique le groupe.

Le prochain plan stratégique de Gemalto, ainsi que ses objectifs, seront annoncés au second semestre 2013.

Le titre Gemalto, qui a remplacé celui d’Alcatel-Lucent au CAC 40 en décembre, affichait jeudi 14 mars vers 11h30 une hausse de 0,18 % à 72,28 euros.


Voir aussi
Dossier Silicon.fr – Internet est-il prêt pour l’Internet des Objets ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur