Gemalto se renforce dans le M2M

Réseaux

Gemalto annonce l’acquisition de Cinterion, expert en modules sans fil pour le marché du M2M. L’expert de la sécurité numérique conforte ainsi sa position sur un marché en forte croissance.

Gemalto vient d’annoncer le rachat de la société allemande Cinterion Wireless Modules (CWM). Créée en 1995 par Siemens puis revendu à un consortium financier en 2008, Cinterion s’inscrit comme le premier fournisseur de modules de communication sans fil pour les applications industrielles du « Machine-to-Machine » (M2M).

Basée à Munich et Berlin, Cinterion emploie 335 salariés et se concentre sur le design de ses produits, l’entreprise ne disposant pas de site de production en propre. L’opération, qui doit s’achever dans les six prochaines semaines, s’élève à 163 millions d’euros que Gemalto versera en numéraire. Soit le montant peu ou prou équivalent à son chiffre d’affaires de 145 millions d’euros en 2009 pour un résultat d’exploitation de 4 millions d’euros. Cinterion revendique environ 20% du marché du M2M.

Pour mémoire, le M2M met en oeuvre la communication sans fil automatisée entre machines pour générer des actions entre elles sans intervention humaine. Télésurveillance, relevé de compteur, surveillance médicale à domicile, traçabilité des objets, gestion de flotte de véhicules, détection de la pollution atmosphérique, etc., les entreprises adoptent massivementle M2M pour optimiser leurs services et gestions d’actifs. Technologies mises en œuvre par les opérateurs télécom et intégrateurs. L’acquisition de Cinterion va donc permettre au spécialiste français de la sécurité numérique de renforcer ses activités sur ce marché en forte croissance.

Le secteur du M2M est déjà familier à Gemalto. En 2007, l’entreprise met au point la EasySIM M2M, une carte SIM dédiée aux communications sans fil automatisées dont SFR sera parmi les premiers opérateurs à s’emparer. Depuis, les produits se sont multipliés pour répondre aux exigences du terrain (notamment en terme de résistance à la chaleur et de miniaturisation avec les modèles M2M Plug 85/105 et Full M2M). Aujourd’hui l’acquisition de Cinterion permettra à Gemalto de « fournire des solutions M2M simples à déployer ».

« Avec cette acquisition, nous prenons une position de leader sur ce marché en forte croissance, se félicite Olivier Piou, directeur général de Gemalto, par voie de communiqué. Ensemble, nous pourrons répondre au fort intérêt de nos plus grands clients, les opérateurs de téléphonie mobile, pour le M2M, et faire équipe avec eux afin d’offrir à ce marché la bonne combinaison entre des logiciels avancés, des produits hauts de gamme et des services de gestion à distance, comme nous l’avons si bien fait historiquement dans notre activité de cartes SIM ».

Le marché du M2M est en pleine explosion. L’Idate estime son potentiel à près de 30 milliards de dollars pour 2013 (M2M cellulaire et satellite) contre environ 12 milliards en 2009. Gartner confirme une croissance annuelle du secteur de 25% pour les trois prochaines années. Un marché sur lequel Gemalto compte bien jouer en premières lignes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur