Gemplus condamné à délocaliser ?

Cloud

Entre les difficultés internes que rencontre le groupe, et la forte concurrence asiatique, Gemplus sera-t-il contraint de délocaliser sa production?

Le français Gemplus, leader mondial des cartes à puces, fait face à une forte concurrence en provenance des pays asiatiques. Et il est déjà fragilisé en interne, avec la chute de sa valeur et la procédure d’expertise engagée à la demande de ses salariés.

La carte SIM, un produit de consommation courante Le groupe doit revoir sa culture d’entreprise. Et effet, de haute technologie, sa production est devenue pour ses produits phares un processus de masse, où la maîtrise des savoirs n’est plus une valeur ajoutée. Les industriels asiatiques l’ont bien compris, qui cassent le marché par une production de masse sur le modèle de l’électronique grand public. Ce vers quoi tend en particulier le marché des télécoms mobiles. Délocaliser pour réduire les coûts En contre partie du changement de modèle économique qu’impose le marché, Gemplus se doit de s’adapter. En particulier, ses coûts de production se voient grevés par sa masse salariale. Gemplus risque donc fort d’être contraint de déplacer une grande partie de sa production, au risque, s’il tarde trop, de perdre son leadership.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur