Gemplus: ‘Il faut combattre la fraude dans le monde virtuel’

Cloud

Philippe David, vice président de la branche Services financiers de Gemplus, l’un des deux leaders de la carte à puce dans le monde, est optimiste. Ce transfuge d’Axalto prévoit un fort développement de son secteur, tiré par la sécurité et les nouveaux usages

Quelles sont les nouvelles applications pour la carte à puce, dans le domaine des applications bancaires ? Le développement des applications “sans contact” se révèle très prometteur. Aux Etats Unis, nous avons développé une carte avec Mastercard, qui est acceptée par certaines chaînes comme Mac Donald. Son utilisation permet au porteur de régler les petits montants très rapidement et simplement. Depuis 10 mois, cette carte a été lancée sur la côte Est, et à présent, l’expérience est étendue à la côte Ouest. Nous avons également développé une carte qui authentifie son utilisateur grâce à la biométrie, au Mexique. Quels sont les autres moteurs de la croissance ? La migration vers la norme EMV constitue un autre puissant moteur de croissance. En effet, la généralisation du standard en accroît la nécessité pour ceux qui ne s’y sont pas encore conformés. Par exemple, il y a quelques années, la Malaisie subissait une fraude bancaire extrêmement importante. Puis, le pays a adopté la norme EMV, et en 18 mois, la fraude s’est transférée à Taiwan et en Thaïlande. La sécurité est donc essentielle, et il faut combattre la fraude dans le monde virtuel, en particulier le phishing[détournement de codes bancaires]. C’est pourquoi nous lançons Gem Authenticate, déjà certifié par Mastercard. Notre solution ajoute un niveau sécurité grâce à un lecteur de carte autonome. Ce dernier délivre à l’utilisateur un OTP, un mot de passe différent à chaque transaction, et authentifié par la banque. Quelles sont les ambitions de Gemplus ? Aujourd’hui, le domaine des applications bancaires représente 20% de notre chiffre d’affaires. Mais cette proportion est amenée à croître considérablement dans les années à venir. En effet, ce marché est très dynamique. En particulier, la Chine, à elle seule, représente un énorme marché, et nous sommes prêts, là bas, à nous adapter aux spécificités du pays. D’une manière générale, l’industrie de la carte est mature, les expérimentations technologiques ont été menées. Aujourd’hui, nous sommes à l’écoute des besoins des clients.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur