Gemplus sort du rouge

Cloud

Le spécialiste de la carte à puce profite du rebond du marché des mobiles

Le bénéfice net de Gemplus au premier trimestre 2004 est presque ‘symbolique’ : 300.000 euros, mais il marque le retour de l’entreprise française dans le vert. Il y a un an, le spécialiste de la carte à puce faisait état d’une perte nette de 37,9 millions d’euros.

Le résultat d’exploitation a atteint 5 millions d’euros contre une perte de 30,5 millions pour un chiffre d’affaires de 197,3 millions (contre 154,2 millions). La marge brute s’envole à 61,3 millions d’euros contre 37,7 millions. Dans un communiqué, le groupe explique la hausse de la marge brute par un meilleur ‘mix produit’ et par une amélioration de la chaîne d’approvisionnement, ce qui a permis de compenser notamment les baisses tarifaires. Surtout, le groupe profite du fort rebond du marché des télécommunications. Les revenus de cette activité ont atteint 146,6 millions d’euros contre 109,7 millions (+33,6%). Gemplus indique avoir livrer 59,7 millions de cartes de téléphonie mobile, assurant que pour la première fois depuis quatre ans les livraisons ont affiché une croissance séquentielle (+2,1%). Précisément, les revenus tirés des mobiles ont atteint 127,2 millions d’euros, soit une croissance de 70,8% en un an. Les autres branches du groupe ont fortement progressé mais à un niveau moindre : +11,3% à 40,4 millions d’euros pour les services financiers et +25,3% à 10,3 millions pour la sécurité. En 2003, l’entreprise avait déjà commencé son redressement en faisant état d’une perte nette de 157,7 millions d’euros contre 320,9 millions en 2002. Le groupe a lancé l’an dernier un vaste programme de réduction de coûts, comprenant la suppression de quelque 800 emplois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur