Génétique : le poulet serait un descendant du T-Rex

Régulations

Des chercheurs ont décodé, dans les gènes d’un os de Tyrannosaurus-Rex, sept
traces de protéines identiques à celles du poulet et de la grenouille…

68 millions d’années et quelques coudées de longueur les séparent, et pourtant ils appartiennent à la même famille?

Les chercheurs généticiens du Beth Israel Deaconess Medical Center de Boston, travaillant avec leurs collègues paléontologues, ont pu décrypter une partie de la carte d’identité génétique d’un T-Rex, découvert dans les roches de Hell Creek (Montana), à l’aide d’un os conservé dans un état suffisant pour être exploité depuis 68 millions d’années.

Et qu’elle n’a pas été leur surprise de découvrir que les sept traces de protéines décodées sur l’os purifié sont encore présentes aujourd’hui? sur le poulet, ainsi que sur la grenouille et sur le triton.

Aujourd’hui, grâce à l’entrée de la paléontologie moderne dans le monde de la biologie moléculaire, les scientifiques sont capables d’extraire de restes fossilisés des traces de tissus sur des ossements vieux de plusieurs dizaines de millions d’années.

L’ossement a été conservé et isolé dans sa gangue de sable afin de ne pas être contaminé. Un extrait de poudre d’os d’un millionième de gramme a été examiné au spectrogramme de masse, ce qui a permis de diagnostiquer la présence de gènes cancéreux dans une tumeur.

D’un échantillon de collagène purifié de 1 % a pu être extraite une bande de tissu, probablement en provenance d’un ligament, d’un tendon et d’un os.

Pour autant, le monde scientifique reste prudent face à cette découverte révélée par la très réputée revue ‘Science‘. En effet, s’il est acquis que l’on peut trouver des traces de sang sur des fossiles, les paléontologistes doutent quant à la capacité de préserver ces derniers des risques de conta mination.

En tout cas, le rêve du livre et du film Jurassic Park de recréer des dinosaures à partir de traces de protéines pourrait trouver là un nouvel écho. Et pourquoi pas administrer des protéines de T-rex -qui mesurait 12 m de long et 6 m de hauteur! – à un poulet contemporain, histoire de voir ce que cela donne ?! Les gazettes de SF vont s’y donner à coeur joie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur