Genève : ‘Fibrelac: c’est nous les gars de la fibre marine!’

Réseaux

Un peu au hasard des allées du Salon Télécoms Genève, on peut rencontrer de l’inédit… La preuve!

Au milieu des “mastodontes” présents au salon Telecom 2003, on peut avoir la bonne surprise de trouver des entreprises, souvent de très petite taille, dont le parcours est une véritable ‘success story’. Fibrelac (siège à Vevey, Suisse) est de celles-ci. Elle a été fondée en 1998 par deux ingénieurs, à l’occasion du déploiement d’un câble reliant, via le fond du Lac Léman, les villes de Lausanne et de Vevey. La société a su (grâce des partenariats habiles, conclus avec ses clients) se hisser en peu de temps au rang d’opérateur à part entière. L’infrastructure s’est déployée vers Genève (toujours par voie lacustre), puis vers Bâle, Berne, et Zurich via la voie autoroutière (dans des tubes posés sous 60 cm de béton, sous la bande d’arrêt d’urgence), voie elle-même surveillée s’il en est, donc sécurisée. Face à une regrettable frilosité… Forte de quelques dizaines de collaborateurs seulement, Fibrelac propose l’ensemble des solutions télécoms du marché (bande passante gérée, Lan-to-Lan, VPN MPLS, fibre nue, hébergement de serveurs). Ses clients principaux sont de grandes banques, des collectivités, d’autres opérateurs (LD-Com, Colt), et des ISP. Un dynamisme et une réussite exemplaires, dont feraient bien de s’inspirer les pays voisins, trop souvent frileux dans ce domaine (qui peut citer les noms de plus de 5 opérateurs de ce type en France?). Le développement de Fibrelac passe désormais par des accords internationaux (Italie en projet), et surtout par de nouveaux partenariats avec des sociétés capables et désireuses de développer des applications utilisant ces infrastructures… Avis aux amateurs !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur