Geoportail sature, victime de son succès

Régulations

Il est difficile, voire impossible d’accéder au service de l’IGN -Institut Géographique National

Les internautes se sont rués vers Geoportail, le site gratuit de l’IGN qui permet le survol de la France sur Internet, avec des détails de 50 cm. Une résolution bien meilleure que celle proposée par Google Earth…

Et évidemment, les serveurs ne suivent pas. Près de 13 millions d’internautes ont tenté de se connecter, entraînant sa saturation; seuls 20% ont réussi à passer – selon les estimations fournies ce 25 juin par l’IGN à l’AFP. Depuis son ouverture, ce vendredi, l’Institut géographique national a enregistré près de 600 requêtes par seconde. “ce fantastique engouement conforte les promoteurs de ce projet novateur, dans une poursuite encore plus dynamique. Il a également engendré la saturation du site, au-delà des craintes exprimées”, précise l’IGN. Ce dimanche, il était encore très difficile d’accéder ne serait-ce qu’à la page d’accueil du site. Mais la situation devrait s’améliorer d’ici quelques jours. L’IGN va voir si lundi les demandes de connections sont moins nombreuses, les internautes étant au travail. Si les demandes restent aussi nombreuses, l’IGN est en train d’étudier une “régulation de trafic par délivrance de tickets d’entrée en fonction des horaires”. L’IGN présente ses excuses aux internautes et leur demande “de se montrer patients”. L’Institut n’avait pas prévu un tel succès, à l’image de celui de l’INA qui a mis en ligne il y a quelques semaines ses archives. Le site a en effet lui aussi été pris d’assaut par les internautes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur