Gestion du risque : IBM vide une partie de son portefeuille Algorithmics

Data & Stockage
ibm-algorithmics

IBM lâche une part supplémentaire de son portefeuille Algorithmics (gestion du risque), vendue à SS&C.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Que restera-t-il du portefeuille Algorithmics ?

La question se pose à l’heure où IBM annonce son intention d’en revendre une partie à l’éditeur de logiciels de gestion financière SS&C.

Les deux groupes entendent finaliser la transaction au cours du 4e trimestre 2019.

IBM avait intégré la marque Algorithmics à son portefeuille en 2011, après s’être emparé de l’acquisition de l’entreprise canadienne du même nom. Il en avait fait, pour 387 millions de dollars, l’acquisition auprès de Fitch Group, filiale de la holding de services financiers Fimalac.

Depuis lors, Big Blue a fait la jonction avec ses propres solutions de gestion du risque et de la conformité. Celles-ci sont commercialisées sous la marque OpenPages, du nom d’une entreprise acquise en 2010.

Sous l’étendard Algo One s’est constituée une offre modulaire de logiciels pour les systèmes Linux et AIX : gestion du risque de marché, de capital, d’investissement, de crédit, de liquidité… Dont une partie en mode cloud.

Allianz, HSBC et Société Générale font partie des utilisateurs de l’offre Algorithmics. Les actifs cédés représentent 200 clients, pour 350 employés.

Ce n’est pas la première fois qu’IBM se sépare d’une partie de son portefeuille Algorithmics. Il avait notamment, en 2015, fait affaire avec SmartStream. Le spécialiste du cycle de vie des transactions financières avait récupéré des solutions de gestion du nantissement.

Photo d’illustration via Shutterstock.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur