GFI Informatique : les actionnaires ont rejeté l’offre de Fujitsu

Cloud

60 % des actionnaires de la SSII ont dit non à l’OPA du géant japonais

Les actionnaires de GFI Informatique ont, ce 20 août, à près de 60 %, rejeté l’offre publique d’achat (OPA) de Fujitsu Services. Ils ont suivi l’avis du conseil d’administration de la SSII.

Pour rappel, c’est en mai dernier que Fujitsu Services, filiale du géant japonais, annonçait le lancement d’une offre publique d’achat (OPA) non sollicitée sur GFI Informatique. Le groupe propose 8,5 euros par action, après paiement du dividende de 0,2 euro, et de 3,15 euros par bon de souscription d’action remboursable (BSAR), soit une valorisation de 419 millions d’euros.

L’objectif pour Fujitsu est de créer “un solide leader dans le domaine des services informatique en Europe grâce aux fortes positions de GFI en France et dans le sud de l’Europe associées à la puissance de Fujitsu Services en Grande Bretagne et en Europe du nord.

Mais pour le conseil d’administration de GFI Informatique, cette OPA est insuffisante, le prix proposé par Fujitsu “ne reflète pas la valorisation intrinsèque de la société et encore moins ses perspectives alors que celle-ci se trouve dans une phase de retournement.

Jacques Tordjman, président-directeur général de GFI Informatique, s’est félicité, ce 21 août, du choix majoritaire de ses actionnaires:

Je remercie les actionnaires de GFI Informatique qui ont suivi l’avis du conseil d’administration en rejetant par une très large majorité cette offre non sollicitée. Cette marque de confiance, d’autant plus remarquable qu’elle intervient dans un contexte boursier difficile, nous conduit à redoubler d’efforts afin d’atteindre nos objectifs et de satisfaire les attentes de nos clients, de nos actionnaires et de nos collaborateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur