GFI s’allierait à Bull pour contrer Fujitsu

Régulations

La SSII française rejette depuis un mois l’OPA du groupe japonais

GFI Informatique fera tout pour échapper à Fujtisu Services. Et la SSII pourrait avoir trouvé la solution grâce à un rapprochement avec Bull. Selon des sources bancaires, citées par le Figaro, Bull pourrait faire office de chevalier blanc et empêcher l’OPA hostile du japonais.

Les discussions autour d’un scénario de rapprochement seraient en cours. Pour autant, GFI ne donnera pas de détails sur cette éventualité lors de la prochaine assemblée générale du groupe; ce vendredi.

GFI et Bull ont déjà une histoire commune. Bull a ainsi vendu sa filiale monétique portugaise au groupe de Jacques Tordjman. Un rapprochement pourrait être gagnant-gagnant pour les deux parties. GFI barrerait la route à Fujitsu tandis que Bull mènerait à bien une opération de croissance externe, un objectif dont Bull ne se cache pas.

Par ailleurs, Bull manifeste depuis longtemps son intention de monter en puissance dans les services informatiques, qui ne représentent qu’environ 30% de son chiffre d’affaires total aujourd’hui, explique un spécialiste interrogé par Cercle Finance.

Rappelons qu’en mai dernier, Fujitsu Services, filiale du géant japonais, annonçait le lancement d’une offre publique d’achat (OPA) non sollicitée sur GFI Informatique.

Le groupe propose 8,5 euros par action, après paiement du dividende de 0,2 euro, et de 3,15 euros par bon de souscription d’action remboursable (BSAR), soit une valorisation de 419 millions d’euros.

Fujitsu explique que cette opération permettra de créer un « solide leader dans le domaine des services informatique en Europe grâce aux fortes positions de GFI en France et dans le sud de l’Europe associées à la puissance de Fujitsu Services en Grande Bretagne et en Europe du nord ».

Mais pour GFI, cette OPA est insuffisante. Selon le groupe français, le prix proposé par Fujitsu, « ne reflète pas la valorisation intrinsèque de la société et, encore moins, ses perspectives alors que celle-ci se trouve dans une phase de retournement ».

Dans un communiqué, Fujitsu souligne que son offre est « aujourd’hui la seule offre ferme proposée à l’ensemble des actionnaires de GFI Informatique » .Le groupe a indiqué qu’il ne relèverait pas son offre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur