Global ICT 50 : IBM détrône Microsoft à la tête du classement

Régulations

Le classement mondial des 50 premières sociétés des TIC est dominé par des poids lourds du logiciel et du hardware. IBM gagne la première place, devant Oracle et Microsoft.

La donne a changé au sommet du classement mondial des 50 sociétés les plus importantes des technologies de l’information et de la communication (Global ICT 50) publié cet été par la société de conseil Booz & Company.

Les activités des acteurs de ce marché – logiciel, matériel, Internet et télécoms, services IT – s’imbriquent. Les multinationales au modèle intégré basé sur une activité cœur couplée à une offre Cloud, s’en sortent mieux que des sociétés ciblant en priorité un marché régional. Dans ce contexte, le top 10 est largement américain.

IBM domine le Global ICT 50

Le classement proposé par Booz & Company s’appuie sur cinq critères quantitatifs et qualitatifs : la performance financière, les portefeuilles de produits et services, la présence sur le marché, l’innovation et le potentiel de croissance. À ce jeu, IBM l’emporte.

Porté par sa large gamme de produits et services ainsi que ses réseaux à l’international, Big Blue a gagné deux places et occupe désormais la position de leader mondial. La firme d’Armonk, New York, devance ainsi Microsoft. L’expert mondial du logiciel est passé de la première à la troisième place de ce classement, tandis qu’Oracle, géant du progiciel et des bases de données, occupe la seconde position.

L’éditeur européen de logiciels de gestion SAP, septième lors de la précédente édition du Global ICT, gagne la quatrième place cette année. Les trois places suivantes sont occupées par de grands groupes (l’équipementier Cisco, le concepteur de l’iPhone Apple et le groupe informatique HP), dont les ventes sont axées sur le matériel.

Font également partie du top 10 : Google, le cabinet Accenture et le groupe électronique sud-coréen Samsung.

3% de croissance en 2012

« Le top 10 révèle une industrie des TIC dominée par les fournisseurs de logiciels et de matériel. La meilleure progression a été réalisée par les entreprises de logiciels et de services Internet comme SAP, Google et Amazon, même si cette dernière n’a pas encore rejoint le top 10 », a commenté par voie de communiqué Pierre Péladeau, associé chez Booz & Company à Paris.

Le chiffre d’affaires total des sociétés du Global ICT 50 est passé de plus de 2 000 milliards de dollars en 2011 à 2 070 milliards de dollars en 2012. Cette croissance de 3% reste toutefois modeste par rapport à celle enregistrée l’année précédente.

L’élargissement de l’offre et la réussite financière ne vont pas forcément de pair, « la cohérence l’emporte sur la quantité », explique Pierre Péladeau. La présence de l’entreprise à l’international, l’innovation et l’image de la marque, comptent « parmi les autres facteurs clés de succès ».


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – IBM le doyen de l’industrie IT


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur