Google accélère le décodage des vidéos au format VP8

Cloud

La nouvelle version de la libvpx améliore la vitesse de lecture des vidéos au format VP8 et propose un encodeur de bien meilleure qualité.

La libvpx est la librairie officielle permettant d’encoder et de décoder des flux vidéo au format VP8, utilisés au sein du WebM, une plate-forme ouverte, libérée en mai dernier par Google. Cette solution a eu récemment fort à faire avec la concurrence de ffvp8, un décodeur VP8 ultra rapide conçu pour FFmpeg. Ce dernier se montre ainsi 31 % plus rapide que la libvpx.

ffvp8 se fait toutefois aujourd’hui rattraper par la nouvelle version de la libvpx (nom de code « Aylesbury »). En effet, lors du décodage d’une vidéo, elle est en moyenne 28 % plus rapide que précédemment. Cette version utilise mieux les instructions multimédias intégrées au sein des puces x86 et tire profit des configurations multicœurs. Elle gère également plus efficacement la mémoire.

Les développeurs se sont aussi focalisés sur la qualité de l’encodeur. Le PSNR (Peak Signal to Noise Ratio), qui mesure la distorsion d’une image, est ainsi en hausse de 7,1 % en moyenne. Même constat avec le SSIM (Structural SIMilarity), qui compare l’image encodée et sa source, avec des résultats en hausse de 6,3 %. Le gain peut atteindre les 60 % sur des vidéos bruitées ou présentant des déplacements lents.

Voilà des avancées qui permettront au VP8 de marquer des points face à l’H.264. La prochaine version de la libvpx (nom de code « Bali ») est prévue pour le premier trimestre 2011. Elle proposera un encodeur plus rapide.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur