Pourquoi Google achète les drones solaires de Titan Aerospace

Régulations

Google rachète le fabricant de drones solaires Titan Aerospace. Une acquisition qui devrait servir directement au Project Loon de la société, visant à amener Internet à de nouveaux utilisateurs potentiels des services de Google. Mais pas uniquement.

Alors qu’il y a un mois, Titan Aerospace se faisait connaître du grand public grâce à l’intérêt que lui portait Facebook, la société a finalement été acquise par Google comme l’indique son site Internet. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués. De son côté, Facebook reste attaché à l’idée d’apporter Internet dans des zones qui ne sont pas desservies. A cet effet, le réseau social s’était finalement tournée vers la société britannique Ascenta spécialisée dans la conception d’avions solaires.

Des aéronefs autonomes

Cette acquisition permettra de renforcer le projet Loon de Google afin de fournir un accès sans fil à Internet via des drones solaires volant dans les régions éloignées de la haute atmosphère, en plus d’autres services. Il pourrait s’agir également d’utiliser ces drones dans le cadre de catastrophes naturelles mais aussi de muscler le service de cartographie Google Maps.

« Titan Aerospace et Google partagent un profond optimisme quant au potentiel de la technologie pour améliorer le monde », a déclaré le géant des moteurs de recherche. « Nous n’en sommes qu’au début, mais les satellites atmosphériques pourraient aider à apporter l’accès à Internet à des millions de personnes et à résoudre d’autres problèmes, y compris dans le cas de catastrophes naturelles ou pour lutter contre les dommages environnementaux comme la déforestation. »

Précisément, les prototypes de drones construits par Titan Aerospace peuvent voler à une vingtaine de kilomètres d’altitude durant plusieurs années (jusqu’à 5 ans) en utilisant l’énergie solaire grâce à leur envergure de 50 mètres. Ils peuvent dès lors remplacer des satellites géostationnaires pour certaines tâches, tout en étant moins onéreux.

A la recherche de nouveaux leviers de croissance

Suite à cette acquisition, les drones Titan devraient donc remplacer les montgolfières dans le projet Loon de Google. Ce dernier vise à mettre en place des relais pour desservir les zones reculées en accès Internet. Les premiers essais de Loon ont débuté en juin 2013. Titan Aerospace devrait débuter la production de ses premiers drones solaires dès 2015.

Récemment, dans la même logique, la société Media Development Investment Fund (MDIF) dévoilait son projet d’Outernet (accès à Internet sans fil dans des zones retirées). Pour le créer, le MDIF devrait ainsi lancer des centaines de satellites miniatures low cost baptisés « CubeSats » (de 10 centimètres de côté et de 1,33 kg maximum).

Plus que jamais, des sociétés comme Google et Facebook (mais aussi Amazon) cherchent de nouveaux leviers de croissance. Ceux-ci résident essentiellement dans l’extension de l’accès à Internet à de nouveaux utilisateurs potentiels de leurs services. C’est là où se trouvent le prochain milliard d’utilisateurs pour Facebook (pour atteindre les deux milliards d’abonnés) et les futurs utilisateurs du moteur de recherche de Google.

Il n’en reste pas moins que certains experts sont sceptiques quant à la rentabilité économique de projets tels que Loon. Pour Google, l’acquisition de Titan Aerospace pourrait donc aussi avoir un rôle défensif face à Facebook ou encore Amazon.


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur