Google acquiert GreenBorderTech., et son ‘anti-malware’

GreenBorder Technologies est une firme qui s’est établie dans le voisinage immédiat de Google, sise à Mountain View en Californie. Elle vient d’annoncer sur son site Web que Google a pris le contrôle de son capital.

Cet éditeur de logiciels de sécurité a notamment développé une solution anti-malware qui sécurise les postes de travail utilisant notamment le navigateur Internet Explorer et Outlook. Il existe, toutefois, une version pour Mozilla Firefox.

Son offre s’est d’abord définie comme « le premier logiciel de DMZ pour PC de bureau sous Windows« .

Son logiciel traque spécifiquement les « malwares » ou codes/micro-programmes malveillants qui s’insinuent dans les échanges d’e-mails : il bloque les codes malveillants; il les empêchent de se répandre sur les applications Web, en forçant les éléments de contenus suspects à se révéler en s’exécutant sur un environnement virtuel.

A noter que son p-dg, Bernard Harguindeguy, est français.

Ce nouveau rachat opéré par Google va certainement lui permettre de renforcer encore une fois son offre bureautique gratuite en ligne.

Google Docs & Spreadsheets disponible en ligne comprend désormais tous les logiciels bureautiques classiques (traitement de texte, tableur, présentation et bientôt sécurité) devient ainsi une alternative intéressante face à Office de Microsoft grâce à sa gratuité.

Pour autant, Eric Schmidt, directeur général de Google, ne cesse de marteler que cette suite bureautique ne concurrence pas directement les logiciels stars de Microsoft.

Le logiciel « ne possède pas toutes les fonctionnalités de Microsoft Office et ce n’est pas son objectif », a-t-il assuré lors de la conférence Web 2.0 Expo qui se tient à San Francisco.

Modestie de façade ? Certes, Google Docs n’offre pas la même puissance qu’Office. Mais il est gratuit et répond à des besoins basiques d’une très large cible jusque ici utilisatrice d’Office.