Google adapte ses applications web aux besoins du gouvernement américain

Logiciels

Les Google Apps for Government font leur apparition. Cet ensemble de services web répond aux exigences de la loi FISMA, en vigueur aux États-Unis.

En septembre 2009, Google avait annoncé souhaiter créer une version de ses applications web spécifiquement dédiée aux instances gouvernementales. C’est aujourd’hui chose faite avec la sortie des Google Apps for Government.

Disponibles au prix de 50 dollars par utilisateur et par an, les Google Apps for Government comprennent Gmail, Google Calendar, Google Docs, Google Sites et la possibilité de partager des vidéos. Une offre assez classique donc, qui propose toutefois des fonctionnalités avancées de sauvegarde des données ainsi qu’une certification et une accréditation compatibles avec la loi FISMA (Federal Information Security Management Act). Les services de Google répondent aux exigences imposées par les organisations publiques américaines, qui demandent par exemple que les données soient stockées sur des datacenters dédiés, sécurisés et situés sur le territoire national.

Tous les services fédéraux ou locaux des États-Unis pourront donc adopter cette offre. C’est d’ores et déjà le cas avec le département américain de l’énergie, une partie de la navy et certaines villes, comme Los Angeles, Orlando ou Panama City. Il convient de noter que les exigences légales aux États-Unis pour de tels services sont assez élevées et que les recommandations édictées par la loi FISMA ont ici été appliquées en grande partie à toutes les versions des Google Apps. Une bonne chose pour les autres utilisateurs de cette solution, qu’ils travaillent dans le domaine public ou privé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur