Google arrête Wave

Logiciels

Le raz-de-marée Wave n’a pas eu lieu. Google décide l’arrêt des développements d’un outil de communication peut-être un peu trop précurseur.

Le succès n’est pas toujours au rendez-vous chez Google. Dans un billet du 4 août, la firme de Mountain View annonce l’abandon du projet Wave. « Mais malgré ces victoires, et de nombreux fans fidèles, Wave n’a pas connu le succès que nous aurions souhaité », écrit Urs Hölzle, vice président senior des opérations. « Nous n’envisageons plus de poursuivre le développement de Wave comme produit autonome. »

Présenté lors de la conférence développeurs Google I/O 2009, Wave est un outil de communication avancé, mélange de client de courrier électronique, de messagerie instantanée, de publication et partage de documents… Le tout centralisé en ligne en mode SaaS (Software as a service) et donc exploitable depuis un simple navigateur. Bref, un outil un peu trop avant-gardiste qui n’a pas trouvé son public malgré l’ouverture progressive à 100.000 beta testeurs quelques mois après sa présentation et le 18 mai dernier à l’ensemble des internautes.

Si l’arrêt de Wave est programmé pour la fin de l’année, ses technologies ne vont pas disparaître. Elles seront intégrées à d’autres projets de Google, indique Urs Hölzle. De plus, certaines parties centrales du code ainsi que les protocoles sont dores et déjà proposés sous licence open source et, donc, adaptable à sa sauce par tout un chacun. Une opportunité qu’avait saisi Novell en rendant sa plate-forme de collaboration Pulse interopérable avec Wave. « En outre, poursuit le responsable dans son billet, nous allons développer des outils pour que les utilisateurs puissent «libérer» leurs contenus de Wave. »Le service après-vente est donc assuré.

Malgré l’arrêt de Wave, Google n’en poursuit pas moins ses investissements dans le développement de plates-formes de mise en relation. Outre le réseau social Orkut qui s’impose au Brésil notamment, Google a lancé Buzz en février, sorte de pendant à Twitter intégré à Gmail (par ailleurs également équipé du client de messagerie instantanée Talk). Et les rumeurs sur le lancement prochain de Google.Me, un concurrent de Facebook, se font de plus en plus insistantes. L’occasion d’y retrouver des écumes de Wave?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur