Google attaqué par un site porno

Régulations

Perfect 10, éditeur de sites Web pornographiques, ne supporte plus de voir ses photographies payantes librement accessibles via le moteur de recherche d’images de Google

La profondeur des bases de Google a le don d’irriter certains acteurs du Web, et à l’opposé de satisfaire de nombreux internautes à la recherche du libre accès à des ressources réservées, voire interdites !

Dans la base de Google, on trouve des images, mais aussi des codes d’accès à des sites protégés, qu’il suffit de rechercher en ligne ! Il en est ainsi de Perfect 10, éditeur de sites Web pornographiques, dont le modèle économique est basé sur un abonnement mensuel de 25,50 dollars pour accéder à des collections d’images pornographiques objet de copyrights. Google indexe en effet des images propriété de Perfect 10, à partir de sites crapuleux hébergés hors des Etats-Unis, et affichables simplement sur le moteur par une requête sur l’option de recherche d’images. Pour Norm Zada, éditeur de Perfect 10, Google enfreint les règles de copyright en affichant sur son site des images protégées de modèles qui posent nues, et entraîne un important manque à gagner en permettant à des internautes non abonnés d’accéder à ces images. Le danger a semblé suffisamment important – Perfect 10 assiste à l’érosion régulière de ses revenus malgré ses 100.000 visiteurs uniques mensuels ? pour que Norm Zada attaque Google devant la cour fédérale de Los Angeles. L’éditeur n’a parait-il pas eu de difficultés à réunir des copies d’écran affichant des images protégées marquées de son copyright, mais surtout du logo Google sur ces pages Web?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur