Google Checkout n’est pas le bienvenu chez eBay

Régulations

Le géant de l’enchère en ligne estime que la plate-forme de paiement de Google n’a pas encore fait ses preuves

Les hostilités entre eBay et Google en matière de paiement en ligne ont commencé. Il y a quelques jours, Google lançait CheckOut, sa plate-forme de paiement en ligne qui vient plus ou moins concurrencer PayPal, la solution propriétée d’eBay.

Malgré son absolue domination, PayPal et ses 105 millions d’abonnés (8,8 milliards de dollars de transaction au premier trimestre) ne voit d’un bon oeil l’arrivée de Google Check. eBay a donc décidé de tirer le premier. Le groupe vient ainsi de modifier ses conditions d’utilisation. Et o surprise, on apprend que Google Check n’est pas autorisé comme moyen de paiement pour les vendeurs. Pour bien enfoncer le clou, eBay menace les contrevenants de la perte du statut de PowerSeller ou d’une suppression de compte. eBay se justifie en expliquant que Google Check est trop jeune et n’a pas fait ses preuves en terme de fiabilité et de sécurité. Evidemment, du côté de Moutain View on réfute cette argumentation. Google souligne que sa plate-forme a été longuement testée et présente une sécurité suffisante. Il ajoute que son expérience en matière de paiement en ligne est déjà importante notamment avec AdWords. eBay vient de marquer un point contre Google. Pour autant, le géant de l’enchère en ligne a lui aussi la pression. Outre les inquiétudes des analystes face à l’arrivée de Google sur son terrain, le groupe doit également gérer le départ de Jeff Jordan, entré chez eBay en 1999 et président de Paypal depuis décembre 2004 (lire notre article).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur