Google Chrome adopte aussi le WebGL !

Logiciels

Après Apple Safari et Mozilla Firefox, c’est au tour du navigateur Google Chrome d’intégrer un support du WebGL.

Les développeurs du navigateur web Google Chrome viennent d’ajouter un support de la technologie WebGL dans la version de développement de leur logiciel.

Le WebGL est une spécification du Khronos Group qui permet d’afficher de la 3D accélérée au sein des navigateurs web. Elle exploite l’OpenGL ES 2.0, géré par du code JavaScript.

L’apparition de cette fonctionnalité n’a pas été rendue publique sur le blogue officiel décrivant les modifications appliquées au navigateur. Elle est pourtant bel et bien accessible avec les dernières moutures Windows, Mac OS X et Linux de Chrome (4.0.221.6 et 4.0.221.8).

Pour en profiter, vous devrez ajouter deux options lors du lancement du logiciel : –enable-webgl et –no-sandbox. Attention, car la seconde option supprime le bac à sable intégré au navigateur. Si un pirate venait à exploiter une éventuelle faille de sécurité, il aurait alors accès à l’ensemble des processus de votre machine (ce qui, en fait, est le cas avec la plupart des autres butineurs). Cette limitation sera levée ultérieurement.

Comme nous l’avions prédit, Google emboite donc le pas à Apple et Mozilla, qui travaillent d’ors à déjà au support du WebGL au sein de leurs produits respectifs.

La firme dispose aussi d’O3D, une solution plus puissante, mais cette dernière ne sera intégrée par défaut que dans Google Chrome. Pour les autres navigateurs, il faudra installer un plug-in spécifique. WebGL se veut moins efficace, mais aura le mérite d’être disponible en standard sur la plupart des navigateurs. Seuls Opera et Internet Explorer manquent encore à l’appel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur