Google Chrome confirme sa percée en Europe

Cloud

Le navigateur de Google gagne plus de 7 points en un an sur le marché européen. Aux détriments d’Internet Explorer essentiellement.

En un an, Internet Explorer a perdu 7,5 points sur le marché européen des navigateurs. C’est le constat établit par l’AT Internet Institute au mois de mars 2010. Le navigateur de Microsoft n’est plus utilisé « que » par 57,1% des internautes contre 64,6% un an auparavant.

Sans surprise, ce retrait profite essentiellement à Google Chrome qui passe de 1,4% en mars 2009 à 5,3% au début du printemps dernier. Une expansion probablement due à la massive campagne de communication que mène Google depuis plusieurs mois, confortée par les qualités indéniables du navigateur. L’Espagne (6,4%), l’Italie (6,6%), la Belgique (5,4%) et le Royaume-Uni (6,7% derrière Safari 7,5%) figurent parmi les pays réservant le meilleur accueil à Chrome.

Contre toute attente, l’influence du « ballot screen » de Microsoft (qui permet depuis mars dernier aux utilisateurs de Windows de choisir simplement leur navigateur par défaut) sur le marché resterait à démontrer. « Un mois après son arrivée, on ne peut pas dire que le Ballot Screen ait accéléré la perte de terrain d’Internet Explorer dont la part de visites diminue régulièrement depuis 6 mois (-4.1 points) sans enregistrer une baisse plus marquée entre février et mars 2010 », avance l’analyste tandis que « la progression de Google Chrome observée sur un an s’observe clairement ici, particulièrement depuis janvier 2010 avec une stabilisation des parts de visites de Mozilla/Firefox et Safari en moyenne pour un site en Europe ».

La progression annuelle de Firefox est en effet limitée à moins de 2 points. Le numéro deux du navigateur occupe désormais 29,6% du marché contre 27,8% en mars 2009. Gageons que l’arrivée prochaine de la version 3.6.4 accélérera sa progression. En passant de 3,3% il y a un an à 5,2% aujourd’hui, Safari ne fait à peine mieux tandis qu’Opera stagne à 2,2%.

Le succès européen de Google Chrome se confirme également à l’échelle mondiale où le navigateur affiche une hausse de 35% entre février et avril pour occuper 7,2% du marché selon des statistiques compilées par nos soins.

A lire aussi: Dossier : banc d’essai exclusif des navigateurs web


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur