Google Cloud : pourquoi cette nouvelle panne massive

CloudDatacenters

Google Cloud a connu des dysfonctionnements qui ont touché tous les services maison, le 2 mai, mais aussi ceux de concurrents, comme Snapchat.

Une panne générale  a frappé Google Cloud, l’un des trois principaux fournisseurs de services de cloud, concurrent d’Amazon Web Services et d’Azure.

Un vent de panique s’est emparé de l’Amérique du nord et de Europe le 2 mai dans la soirée. Gmail, YouTube, Drive, mais aussi Snapchat, Vimeo et les objets connectés Nest ont cessé de fonctionner. 

Des milliers de services, applications et sites Web utilisent Google Cloud, et quand les serveurs sont en panne, c’est tout le web qui s’effondre… et même des jeux sur mobile comme Pokemon Go !

Snapchat, qui utilise l’infrastructure Google Cloud, a également connu des problèmes d’accès à sa plateforme.

La plus importante panne selon les employés de Google Cloud

Si l’on en croit, les messages postés par des employés de Google sur les réseaux sociaux, c’est l’une des plus importantes pannes qu’a connues l’entreprise puisque les services techniques ne parvenaient même pas à communiquer entre eux.

Finalement, la panne aura duré environ quatre heures, de 22 heures à 2h00 du matin heure française. 

« Nous mènerons une enquête interne sur ce problème et apporterons les améliorations appropriées à nos systèmes afin d’éviter ou de réduire les risques de récurrence. Nous fournirons un rapport détaillé sur cet incident une fois que notre enquête interne sera terminée. Ce rapport détaillé contiendra des informations sur les crédits SLA » explique Google.

Comme pour Microsoft, en janvier dernier, c’est un prestataire américain qui serait à l’origine de la panne.

Lire aussi :