Pour gérer vos consentements :

Google Cloud muscle son stockage archive face à AWS et Azure

Une classe de stockage supplémentaire chez Google Cloud.

Jusqu’alors, trois niveaux étaient disponibles :

  • Standard, pour les données « à chaud »
  • Nearline, conseillé pour les données consultées moins d’une fois par mois
  • Coldline, destiné aux données consultées moins d’une fois par an

Google parle désormais, pour le niveau Coldline, de données consultées « moins d’une fois par trimestre ».

Pour les données consultées moins d’une fois par an, il recommande la nouvelle classe Archive.

Cette dernière propose, comme les autres classes, un choix du niveau de géoredondance. Elle est également compatible avec la fonctionnalité de gestion du cycle de vie des objets (optimisation des prix et des performances entre classes).
Usages visés : la préservation de patrimoine numérique, l’archivage réglementaire et de conformité ou encore la reprise après sinistre.

Google n’indique pas de fourchette tarifaire, mais un ticket d’entrée, à 0,012 $ HT/Go/mois.

Pour la classe Coldline, le tarif de base s’échelonne de 0,004 à 0,014 $/Go/mois. Pour Nearline, de 0,01 à 0,02 $/Go/mois. Pour le niveau Standard, de 0,02 à 0,036 $/Go/mois.

Des prix… de base

Chez AWS, la classe la moins onéreuse se nomme Glacier Deep Archive.
Lancée en mars 2019, elle offre la possibilité d’extraire des données dans un délai de 12 à 48 h. La tarification démarre à 0,0018 $/Go/mois (zone Paris).

Parmi les autres classes que propose AWS figurent :

  • Standard : stockage à usage général. La tarification débute à 0,022 $/Go/mois pour plus de 500 To stockés.
  • Infrequent-Access : données consultées peu fréquemment, mais nécessitant un accès rapide le cas échéant. Prix de base : 0,0131 $/Go/mois.
  • Intelligent-Tiering : déplacement automatique des données vers le niveau d’accès le plus économique entre Standard et Infrequent-Access. Ce moyennant un coût de surveillance et d’automatisation (0,0025 $/Go/mois par tranche de 1 000 objets).
  • Glacier : archivage avec un temps d’extraction allant de 1 min à 2 h. La tarification commence à 0,0045 $/Go/mois.

Chez Microsoft, la classe la moins onéreuse (Archive) existe depuis 2017. Elle est recommandée pour des données consultées moins d’une fois par semestre.

En zone Europe du Nord, le ticket d’entrée est à 0,00084 €/Go/mois. Il est à 0,0171 €/Go/mois pour le stockage « chaud » ; à 0,00844 €/Go/mois pour le stockage « froid » (accès moins d’une fois par mois).

Azure inclut lui aussi une fonction de hiérarchisation.

Photo d’illustration © Christiaan Colen – CC BY-SA 2.0

Recent Posts

Budget 2023 : la part belle au numérique ?

Formation cyber, très haut débit, identité numérique régalienne... Quelle place pour le numérique au budget…

9 heures ago

Stéphanie Schaer : la nouvelle patronne de la Dinum en 5 dates

De Bercy à la « période Borne », focus sur cinq moments qui ont jalonné…

15 heures ago

Lenovo : quand le DSI et le CTO s’alignent

L'alignement de responsabilités techniques fait partie des leviers activés par Lenovo pour affronter les soubresauts…

1 jour ago

SD-WAN : 10 marqueurs de reconfiguration du marché

NaaS, SD-Branch, performance applicative, « internet amélioré »... Lumière sur quelques tendances actuelles et futures…

1 jour ago

SD-WAN : qui sont ces fournisseurs qui « creusent l’écart » ?

Sur les quelque 70 fournisseurs SD-WAN qu'il a dans ses radars, Gartner en distingue une…

1 jour ago

Cloud collaboratif : UCaaS, CCaaS et CPaaS d’abord

Les entreprises investissent toujours plus la collaboration en mode cloud. Microsoft et Cisco dominent. Zoom…

1 jour ago