Google Desktop, AOL : recherche locale sur son PC

Régulations

C’est la nouvelle marotte des outils de recherche, la recherche locale sur le PC. En attendant l’arrivée de Microsoft sur ce marché, Google propose de tester la version béta de Google Desktop. AOL a confirmé un projet similaire?

Pourquoi donc Google, Microsoft, AOL (

lire en encadré à la fin de cet article) ou Copernic s’intéressent-ils autant à la recherche sur le PC ? D’abord parce qu’avec la multiplication des données stockées sur les ordinateurs, la recherche d’informations ou de fichiers sur les disques durs est devenue une véritable attente des utilisateurs. Mais les éditeurs de solutions de recherche ont sans doute une autre idée en tête? En devenant un outil indispensable pour l’utilisateur du PC, un moteur de recherche locale bénéficiera d’un affichage permanent sur le bureau de Windows, créant à la fois un accès privilégié au moteur en ligne (Google ou MSN, par exemple), et surtout pourrait devenir un nouveau vecteur publicitaire. Mais ne gâchons pas notre plaisir à utiliser un outil qui deviendra rapidement indispensable, et que Google nous propose en version béta, en anglais exclusivement. La version béta de Google Desktop est téléchargeable gratuitement à cette adresse. Le fichier d’une taille réduite s’installe facilement, et l’application est accessible à partir de ‘Démarrer‘ ou de la barre des tâches. Pour fonctionner, Google Desktop doit indexer le contenu des disques durs du PC. Une opération qui peut se révéler plus ou moins longue selon les volumes de données stockées et la configuration, et même prendre plusieurs heures. Active en permanence, l’indexation des données qui seront stockées ultérieurement s’effectuera automatiquement. Avec Google Desktop, c’est une partie de Google qui s’installe sur le PC ! L’appel à l’application ouvre d’ailleurs une page sous Internet Explorer sur laquelle s’affiche la page du service Google Desktop, directement inspirée de Google. Simplement, ce Google local dispose dans les choix de services, aux côtés de Web, Images ou Actualité, d’un nouvel onglet nommé Desktop. Au niveau des résultats, l’utilisateur habitué à Google se retrouve en lieu de connaissance. Il pose sa requête à partir de mots clés, et les résultats indexés à partir du contenu du disque dur s’affichent sur le modèle du moteur de recherche. Reprenant probablement une partie des algorithmes du moteur de recherche, l’application se révèle très rapide. Par contre, Google Desktop indexe en ‘full text‘ les contenus textuels des fichiers bureautique (Word, Excel, PowerPoint?), les e-mails (Outlook), les favoris, ainsi que les ‘chats‘ ou pages Web stockés en local. Autres originalités, Google Desktop affiche lorsque c’est possible des vues réduites des pages html. Et, cerise sur le gâteaux, lorsque l’on lance une recherche Web (qui interroge la base de données du moteur en ligne), Google affiche en priorité les résultats qu’il aura trouvé sur le disque dur ! Sans oublier les liens publicitaires? On ne perd pas le Nord chez Google ! AOL travaille sur un projet similaire

Après l’annonce de Google Desktop, AOL a confirmé qu’il travaillait sur un projet proche, un nouveau moteur de recherche qui indexerait les fichiers présents sur un disque dur.

Ce projet, entré en phase de test selon un porte-parole du groupe, est développé par une société tierce, “sans rapport avec Google” !. Il semble par contre qu’il soit proche du projet de navigateur, que nous avons déjà évoqué, puisqu’il serait intégré dans ce nouveau produit. Le concept d’AOL est très proche de Google Desktop. Il cherchera dans les pages d’Office, mais aussi les images, les musiques, les chat et les messages AOL Intant Messager. De même, les résultats seront affichés dans Internet Explorer. Par contre, à la différence de Google, AOL n’est plus à chercher à conquérir de nouveaux adeptes, mais plutôt à mettre fin à l’érosion d’abonnés qui mine la filiale Internet de Time Warner depuis plusieurs années.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur