Google Earth se fait espion et dévoile un nouveau sous-marin chinois

Régulations

Le service d’imagerie satellitaire de Google nous permet de découvrir un
nouveau sous-marin nucléaire chinois porteur de missiles balistiques

Un observateur qui maîtrise le service d’imagerie satellitaire Google Earth peut découvrir des choses qui jusqu’à présent n’appartenaient qu’aux services de renseignement militaire.

Ainsi, Hans Kristensen, un analyste en armes nucléaires de la Federation of American Scientists vient-il de publier la photo satellite du premier sous-marin nucléaire chinois type 094 de classe Jin porteur de missiles balistiques.

Cette photographie a été prise par le satellite commercial Quickbird et a consolidé la base de photographies de la Terre de Google Earth. Le sous-marin se trouve accosté à la base sous-marine de Xiaopingdao.

Il a fallu l’?il exercé de l’analyste militaire pour repérer ce nouveau type de sous-marin. Et la comparaison avec une photographie prise en 2005 d’un sous-marin de la série Xiao qui l’a précédé.

C’est très certainement le premier sous-marin de classe Jin, cinq autres devraient suivre dans les prochaines années. Il mesure 35 pieds de plus que la classe Xiao, afin d’accueillir dans sa section centrale 12 à 16 tubes (la qualité de la photo n’en dit pas plus) pour embarquer des missiles balistiques intercontinentaux.

Comparaison classe Xiao (haut) et classe Jin

Rendue publique, cette photo pourrait relancer le débat autour de Google Earth. Plusieurs bases militaires dans le monde ont fait l’objet de publications de photographies ? en théorie rien ne peut échapper aux satellites qui renseignent Google Earth !

Pour répondre à ces inquiétudes, et certainement à des menaces politiques, le moteur de recherche a ainsi été contraint de supprimer de sa base des images qui couvrent des zones militaires confidentielles ou stratégiques. A l’exemple de la zone Area 51, un Nevada, que la rumeur affirme conserver des technologies extraterrestres, mais surtout pour être le lieu d’expérimentations des futurs avions de l’US Air Force, qui n’apparaît plus sur Google Earth que sous la forme de carrés vides?

Source : le Strategic Security Blog de la FAS.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur