Google, élu champion du Green IT par Greenpeace

Régulations
empreinte carbone CO2 Green IT

La nouvelle édition du classement « Cool IT » de Greenpeace couronne Google, dont les infrastructures et les actions sont considérées comme étant les plus en faveur de l’environnement.

Le dernier rapport « Cool IT » de Greenpeace est dorénavant disponible. Il compare les grandes entreprises du secteur, et détermine quelles sont celles qui sont les plus investies dans les problématiques environnementales.

Google monte sur la première marche du podium, suivi de Cisco, Ericsson et Fujitsu, indique ITespresso.fr. Exit Facebook et Apple, qui n’ont pas répondu aux critères requis par Greenpeace pour figurer dans ce classement. À noter également la sixième place d’Alcatel-Lucent, la seule entreprise française au tableau.

Le classement se fait par l’octroi de points suivant trois critères globaux : solutions climatiques, impact énergétique et lobbying politique. Trois sous-classements existent donc. Ce sont respectivement Fujitsu, IBM et Softbank qui en occupent les premières places.

Google, champion du green

La transparence est un des critères jugés essentiels par Greenpeace. Google fait ici figure de bon élève puisque l’association de protection de l’environnement se félicite de la publication des résultats de l’évaluation de son empreinte énergétique. La firme de Mountain View affiche également publiquement ses ambitions en ayant fourni un plan détaillé de sa stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Sur le même thème, Google joue de toute son influence auprès des États-Unis et de l’Union européenne, et milite pour qu’ils s’engagent au-delà du protocole de Kyoto pour une réduction ambitieuse de leurs émissions de GES.

Enfin, Greenpeace pointe du doigt les datacenters, qui sont de plus en plus nombreux. Entre 2005 et 2010, la consommation électrique de ceux-ci a augmenté de 56 %. Le PUE (Power Usage Effectiveness – Évaluation de l’efficience énergétique) des datacenters est donc au centre des attentions et, de façon plus générale, de la recherche de solutions assurant une plus faible empreinte énergétique.

Crédit photo : © Kromosphere – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur