Google: Eric Schmidt quitte le poste de ‘CEO’

Cloud

Surprise: Eric Schmidt annonce qu’il cèdera le poste de CEO à Larry Page en avril pour devenir “executive chairman”

Jusqu’ici le top-management de Google, depuis son lancement de start-up modèle, avait été particulièrement stable. Les deux co-fondateurs Larry Page et Sergey Brin avait accueilli très tôt, il y a 10 ans, Eric Schmidt comme dirigeant exécutif pour le top-management de Google et la gestion des affaires courantes.
Or depuis quelques mois, voire quelques semaines, des tensions ont été observées au sein de ce triumvirat jusque là immuable.
Sur son blog, ce 20 janvier, c’est Eric Schmidt lui-même qui annonce le changement -une décision qui aurait été prise durant les congés récents (de fin d’année).
Le poste d'”executive chairman”  est créé pour l’occasion, c’est à dire “président exécutif du conseil d’administration”.
Le fait est que, comme p-dg, il cumulait les fonctions de président du conseil d’administration (chairman) et de dg (CEO) -un cumul de mandats qui ne correspond plus au canon de la gouvernance politiquement correcte dans le cercle des sociétés cotées en bourse.
Cela a tout l’air d’un retrait, constate la presse américaine. Il cède les rênes du poste de CEO, directeur général, poste exécutif opérationnel, à Larry Page, co-fondateur.

A son nouveau poste, Eric Schmidt, âgé de 55 ans, devrait notamment mener des missions relationnelles au niveau politique, notamment à Washington.

Le motif officiellement avancé est : il faut clarifier les responsabilités et rationaliser les prises de décision à la tête du groupe.

« Compte tenu de la croissance de Google, le management est devenu plus compliqué. Donc, Larry, Sergey et moi avons discuté pendant un certain temps sur la manière de simplifier notre structure de management et d’accélérer les prises de décision », explique Eric Schmidt sur son blog.

Il poursuit : « Après les vacances [de Noël], nous avons décidé que c’était le bon moment pour procéder à des changements de la structure actuelle. ».
Dans la nouvelle répartition des rôles, constate notre confrère ITespresso, Larry Page va superviser la « stratégie technologies et développements de produits » et, à partir du 4 avril, il prendra les fonctions de CEO de Google en suivant les opérations du groupe au jour le jour.

Sergey Brin, co-fondateur, restera dans son domaine de prédilection : l’innovation. Il prendra en charge les projets stratégiques et la conduite des nouveaux projets.

Cette annonce de réorganisation au sommet de Google intervient au bon moment, celui de l’annonce de résultats trimestriels qualifiés de « meilleurs que prévus», par les analystes.

Ancien P-DG de Novell et directeur technique de Sun Microsystems, Eric Schmidt, ex dg de Novell, avait rejoint Google en 2001. Il a pris le poste de CEO en charge plus spécifiquement de la stratégie technique et commerciale.

En dix ans, il a transformé la société orientée « recherche en ligne » en un géant de l’Internet au niveau monde coté au Nasdaq (« incontournable » pour les admirateurs de cette success story, « étouffant » selon ses détracteurs)“, constate ITespresso.

Parmi les innovations à mettre au crédit de Google, rappelons le succès de sa messagerie Gmail, son navigateur Chrome (cf. nos comparatifs) et son OS pour mobiles Android.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur