Google et la Nasa regardent ensemble au-delà de la stratosphère

Régulations

Le géant de la Toile, Google, a conclu un accord avec la Nasa pour construire un nouveau centre de recherches commun sur une ancienne base militaire dans la Silicon Valley

Un grand pas pour Google? C’est officiel, selon l’AFP, la Nasa et le moteur de recherche Google ont décidé de s’associer et d’ouvrir un centre d’études en commun. À terme les deux groupes vont travailler ensemble sur des sujets tels que les superordinateurs, une plate-forme de travail lunaire ou les programmes de recherches en ligne (SETI).

Le centre, sur près de 100.000 mètres carrés, comprendra des bureaux et des logements pour les employés de l’entreprise, qui travailleront en collaboration avec des scientifiques de l’agence spatiale américaine déjà installés sur place, selon la même source. Pour Google cet accord intervient à un moment clé, où il essaye par tous les moyens de diversifier ses services (Google Talk et Google Earth). Selon les experts Google qui embauche 10 personnes par jour et totalise près de 4.000 salariés est une véritable menace pour le monopole de Microsoft. “Notre partenariat laisse entrevoir d’énormes avantages potentiels pour le programme spatial”, a déclaré le directeur du centre de la Nasa, Scott Hubbard. Les chercheurs travailleront sur des secteurs de pointe comme les technologies de l’infiniment petit, alliées à celles de l’information et à la recherche de données, a indiqué M. Hubbard. “Google et la Nasa partagent le même souhait d’apporter un univers d’information aux gens dans le monde entier”, a déclaré de son côté un responsable de Google, Eric Schmidt. Enfin, concernant le volet financier de cet accord, la Nasa et Google sont restés silencieux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur