Pour gérer vos consentements :

Google et Volvo embarquent Android dans les voitures

Si on parle beaucoup des voitures autonomes, la principale révolution aujourd’hui dans le domaine automobile est le développement de la connectivité. Capteurs, électroniques embarqués, OS, liaisons sans fil, etc., sont autant d’éléments qui rendent le véhicule connecté.

Dans ce monde-là, les alliances sont incontournables. Google vient d’annoncer un partenariat avec Volvo Cars (aussi propriétaire d’Audi) pour soutenir le développement des prochaines générations de voitures connectées. A travers cette association, Volvo va intégrer Android Automotive au sein de son système multimédia, baptisé Sensus Navigation. Il sera enrichi des nombreuses applications de l’écosystème Android depuis l’interface tactile de l’écran de la console embarquée. L’intégration de l’OS mobile embarqué de Google dans les voitures Volvo et Audi est attendue au cours des 2 prochaines années.

Le projet « local search » sur les rails

Pour Henrik Green, vice-président de la R&D de Volvo, « nous réalisons une étape stratégique importante avec le partenariat avec Google. La plateforme et les services de Google apporteront l’expérience de l’utilisateur en donnant plus de possibilités de personnalisation. Android offrira plus de flexibilité sur le plan du développement ».

Les deux protagonistes comptent travailler sur un autre projet, la recherche locale (Local Search). Cette fonctionnalité va combiner les recherches et les données de géolocalisation pour apporter des réponses les plus pertinentes. Cette fonctionnalité sera disponible à partir d’une simple mise à jour de Sensus Navigation.

Les premiers détails d’Android Automotive devraient être dévoilés à la conférence développeur Google I/O qui ouvre ses portes demain, mercredi 17 mai.

A lire aussi :

ARM s’attaque au marché de l’automobile

Dossier IoT et automobile : les constructeurs pied au plancher

Recent Posts

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

1 heure ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

6 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

22 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

23 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

1 jour ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

2 jours ago