Pour gérer vos consentements :
Categories: Sécurité

Google fait son Copenhague

Google profite de l’ouverture, ce lundi 7 décembre, de la conférence de Copenhague sur le climat (COP15 pour 15e Conference of Parties) pour rappeler les actions que l’entreprise a initié ces derniers temps pour promouvoir la lutte contre le réchauffement climatique. Rappelons que la conférence, qui réunira 192 pays, visera à trouver un accord dans la lignée de celui de Kyoto en 1997 (qui succédait déjà à Rio en 1992) pour réduire l’émission des gaz à effet d’ici 2050 afin de limiter la hausse du réchauffement climatique de 2° Celcius maximum.

Les initiatives de Google visent essentiellement à simplifier les moyens de s’informer et de s’exprimer sur l’évolution de la conférence et, plus largement, sur les données relatives au changement climatique, tant en direction des organisations que des individus.

Ces derniers peuvent commencer par participer à la campagne Raise Your Voice. Celle-ci permet à tout un chacun de poser une question ou exprimer une opinion sur le changement climatique en l’enregistrant au format vidéo sur YouTube. Les meilleures questions seront diffusés sur France 3 du 7 au 18 décembre au cours du 19/20 et le 15 décembre lors du débat CNN-YouTube en direct de Copenhague, avec des réponses des dirigeants.

Autre initiative, Show Your Vote. Développée par Justin Baird de Google Australie sur ses 20 % (le cinquième du temps professionnel que l’entreprise de Mountain View accorde à ses employés pour développer des projets personnels), l’application offre la possibilité de «voter» pour le climat et de faire apparaître cette prise de conscience sur Google Maps sous forme de drapeaux recensant le nombre de votes. Un résultat que les grands dirigeants de ce monde ne manqueront pas de consulter, n’en doutons pas, d’autant que l’application peut s’installer sur n’importe quelle site sous forme d’un gadget.

Les participants de la COP15 auront le loisir de découvrir le CO2 Cube. Il s’agit d’une installation artistique qui symbolise le volume d’une tonne de CO2 enfermée dans un cube géant avec projection de vidéo YouTube sur ses surfaces. L’autre installation que les visiteurs de Copenhague pourront découvrir est un simulateur interactif de Google Earth réalisé à partir d’un assemblage d’écrans plats et contrôlé à partir d’un joystick à six axes. Diificile de se faire une idée sans images mais Google promet que c’est «cool».

Enfin, Google nous rappelle que dès septembre dernier, l’entreprise avait déjà enrichi Google Earth de nouvelles couches d’informations sur la planète liées au climat (que l’on peut découvrir ici aussi). En collaboration avec le gouvernement danois, ces plages d’informations invitent notamment à découvrir les scénarios sur les risques qu’encourent la Terre proposés par des organisations (Greenpeace, le World Wide Found…) et des personnalités (Al Gore, Arnold Schwarzenegger…). Une manière, pour Google, de participer à l’effort climatique en jouant sur sa popularité mondiale.

Recent Posts

Sauvegarde et restauration : Veeam dévoile la v12

Veeam dévoile la mise à niveau de son offre Backup & Replication (v12) et dévoile…

10 heures ago

Phishing : LinkedIn concentre plus de la moitié des tentatives dans le monde

Les utilisateurs du réseau social professionnel sont des cibles de choix pour les campagnes de…

11 heures ago

Cloud : Microsoft prêt à lâcher du lest sur le marché européen

Visé par une plainte d'OVHCloud, notamment, Microsoft se dit prêt à faire des concessions sur…

12 heures ago

Google Russie anticipe le dépôt de bilan, migre des employés vers Dubaï

La saisie du compte bancaire de Google Russie rend intenable le fonctionnement de son bureau…

15 heures ago

RGPD : vers une nouvelle méthode de calcul des amendes

Le Comité européen de la protection des données (CEPD) a adopté de nouvelles lignes directrices…

17 heures ago

Qui utilise (vraiment) les outils low code et no code ?

Près de 5 développeurs sur 10 utilisent des outils low / no code. Mais pour…

1 jour ago