Google ferme App Maker : du low-code au no-code

App Maker n’a plus qu’un an à vivre.

Google a fixé au 19 janvier 2021 la fermeture de cet outil de développement low code.

Officiellement motivée par un « faible usage », l’extinction sera progressive :

  • Ce 27 janvier 2020 a marqué la fin du développement d’App Maker. Le traitement des bugs critiques se poursuit néanmoins.
  • Le 15 avril 2020, on ne pourra plus créer d’applications. Cependant, on pourra toujours éditer et déployer les existantes.
  • Le 19 janvier 2021, plus aucune application ne fonctionnera. Les données App Maker stockées dans Cloud SQL resteront toutefois inchangées. Elles continueront de respecter les règles définies dans le compte GCP.

Google avait ouvert App Maker en novembre 2016 dans le cadre d’un programme « Early Adopter ». Il l’avait rendu disponible pour tous les clients G Suite Business, Enterprise et Education en juin 2018.

L’outil se fonde sur une interface en material design qui permet de créer des applications en glissant-déposant des widgets. On peut les personnaliser avec des scripts, ainsi qu’avec HTML, CSS, JavaScript et JQuery.

google-app-maker

Les applications ne peuvent pas migrer directement vers une autre plate-forme. Mais Google propose plusieurs services qui prennent en charge les bases de données CloudSQL :

  • Pour l’automatisation de processus, AppSheet, plate-forme de développement sans code tout juste acquise
  • Pour développer et déployer sur Google Cloud Platform : App Engine
  • Et pour la collecte de données, Google Forms

Pour faciliter la transition, les administrateurs G Suite ont reçu un e-mail avec un fichier CSV listant les applications utilisées dans leur organisation.

Illustrations © Google